for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Caricatures de Mahomet: Appel à l'arrêt des manifestations au Pakistan

Le mouvement islamiste pakistanais Tehrik-i-Labaik a lancé mardi un appel à l'arrêt des manifestations contre la publication en France des caricatures du Mahomet, le gouvernement lui ayant selon lui donné gain de cause en approuvant le boycott des produits français. /Photo prise le 31 octobre 2020/REUTERS/Akhtar Soomro

ISLAMABAD (Reuters) - Le mouvement islamiste pakistanais Tehrik-i-Labaik a lancé mardi un appel à l’arrêt des manifestations contre la publication en France des caricatures de Mahomet, le gouvernement lui ayant selon lui donné gain de cause en approuvant le boycott des produits français.

Des heurts ont éclaté la veille entre partisans du mouvement et force de l’ordre à Islamabad lors d’une de ces manifestations.

“Nous renonçons à nos manifestations après la signature par le gouvernement d’un accord en vertu duquel il approuvera officiellement le boycott des produits français”, a déclaré à Reuters Ejaz Ashrafi, porte-parole du Tehrik-i-Labaik, joint par téléphone.

Aucun représentant du gouvernement n’a pu être contacté, mais les signatures de deux ministres figurent sur une copie de l’accord que le mouvement a fournie à Reuters. Il prévoit en outre que le parlement demande l’expulsion de l’ambassadeur de France dans les trois mois.

Tous les membres et les dirigeants du Tehrik-i-Labaik arrêtés lors des manifestations doivent par ailleurs être libérés, selon son porte-parole, qui s’est exprimé après avoir lui-même bénéficié de cette mesure.

L’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a republié en septembre les caricatures de Mahomet à l’occasion de l’ouverture du procès de l’attentat qui a fait douze morts dans ses locaux en janvier 2015, après la première publication.

Les autorités pakistanaises ont condamné l’initiative. Outre le boycott des produits français, le Tehrik-i-Labaik a réclamé la rupture des relations diplomatiques avec Paris.

Les échanges bilatéraux ont représenté près de 800 millions de dollars (674 millions d’euros) lors du dernier exercice budgétaire, selon les données de la banque centrale. Les exportations ont représenté 422 millions de dollars et les importations, 356 millions de dollars (356 et 300 millions d’euros).

Asif Shahzad, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up