for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Syrie: Décès du ministre des Affaires étrangères, dit la télévision publique

Le plus haut diplomate syrien et ministre des Affaires étrangères de longue date, Walid al Moalem, un fervent partisan de la répression sanglante à l'origine de la guerre civile qui a éclaté il y a près d'une décennie dans le pays, est décédé à l'âge de 79 ans, a rapporté lundi matin la télévision publique. /Photo d'archives/REUTERS/Amr Dalsh

LE CAIRE/AMMAN (Reuters) - Le plus haut diplomate syrien et ministre des Affaires étrangères de longue date, Walid al Moalem, un fervent partisan de la répression sanglante à l’origine de la guerre civile qui a éclaté il y a près d’une décennie dans le pays, est décédé à l’âge de 79 ans, a rapporté lundi matin la télévision publique.

Aucune information n’a été donnée sur la cause du décès. Moalem souffrait depuis plusieurs années de problèmes cardiaques.

Nommé chef de la diplomatie syrienne en 2006, celui qui occupait aussi les fonctions de vice-Premier ministre a vu son pays se rapprocher de l’Iran et de la Russie, lesquelles ont aidé le président Bachar al Assad à reprendre le contrôle sur la plupart du territoire face aux insurgés.

La Syrie a basculé dans la guerre civile après que le régime de Damas a lancé une répression sanglante des manifestations appelant à la fin du règne de la famille Assad.

Walid al Moalem avait accusé les Etats-Unis et les puissances occidentales d’alimenter le conflit syrien et avait qualifié les rebelles de “terroristes”.

Alaa Swilam et Suleiman al Khalidi; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up