for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

A Chypre-Nord, Erdogan dit qu'il ne veut plus de "jeux diplomatiques"

Le président Recep Tayyip Erdogan (photo) a déclaré dimanche qu'Ankara et la république turque de Chypre du Nord n'accepteraient plus de "jeux diplomatiques" en Méditerranée orientale, où la Turquie mène des explorations dans des zones contestées dans l'espoir de trouver des énergies fossiles. /Photo prise le 10 novembre 2020/REUTERS/Service de presse présidentiel

ISTANBUL (Reuters) - Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré dimanche qu’Ankara et la république turque de Chypre du Nord n’accepteraient plus de “jeux diplomatiques” en Méditerranée orientale, où la Turquie mène des explorations dans des zones contestées dans l’espoir de trouver des énergies fossiles.

En visite dans la partie nord de Chypre, que seule la Turquie reconnaît en tant qu’Etat, le président turc a estimé qu’il ne pourrait pas y avoir de paix et de stabilité dans la région tant que les droits de son pays et de son allié chypriote ne seront pas reconnus.

Le territoire sécessionniste de Chypre du Nord a élu le mois dernier un président favorable à l’indépendance, Ersin Tatar, alors que son prédécesseur plaidait pour la réunification de l’île divisée depuis 1974.

La visite de Recep Tayyip Erdogan dans la partie nord de l’île a été qualifiée de “provocation” par le gouvernement de Nicosie.

Irem Koca et Jonathan Spicer, version française Tangi Salaün

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up