for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA 2020: Biden déclaré vainqueur avec 306 grands électeurs

Le démocrate Joe Biden a remporté l'élection présidentielle américaine du 3 novembre avec 306 grands électeurs contre 232 à son adversaire républicain, le président sortant Donald Trump, a estimé vendredi l'institut Edison Research. /Photo prise le 10 novembre 2020/REUTERS/Jonathan Ernst

WASHINGTON (Reuters) - Le démocrate Joe Biden a remporté l’élection présidentielle américaine du 3 novembre avec 306 grands électeurs contre 232 à son adversaire républicain, le président sortant Donald Trump, a estimé vendredi l’institut Edison Research.

Cette société spécialisée dans les sondages de sortie des urnes et le décompte des votes, qui travaille pour les grands réseaux de télévision américains, juge que l’ancien vice-président de Barack Obama l’a emporté en Géorgie (16 grands électeurs) et a perdu en Caroline du Nord (15), les deux derniers Etats dont on ignorait encore le résultat. La veille, elle avait donné Joe Biden victorieux dans l’Arizona (11).

La majorité requise au Collège électoral pour être élu président des Etats-Unis est de 270 grands électeurs sur 538.

Face à ces chiffres, il sera difficile pour Donald Trump de ne pas reconnaître sa défaite, même s’il continue de clamer qu’il s’est fait “voler l’élection”. En 2016, le milliardaire et promoteur immobilier new-yorkais, star d’une émission de téléréalité, s’était imposé avec le même écart de grands électeurs face à l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton. Il avait parlé d’un “raz-de-marée électoral”.

Sur le plan national, Joe Biden est crédité d’une avance de plus de 5,3 millions de voix, soit 3,4 points de pourcentage.

Il obtient ainsi 50,8% des suffrages exprimés par les Américains, soit un peu plus que Ronald Reagan lors de sa victoire contre Jimmy Carter en 1980.

Donald Trump refuse jusqu’ici d’admettre sa défaite et son équipe de campagne a déposé des recours pour contester la régularité du scrutin dans certains Etats. Mais la plupart des experts, y compris dans le camp républicain, s’accordent à dire que ces procédures n’ont guère de chances d’aboutir.

Vendredi, un tribunal du Michigan a ainsi rejeté un recours déposé par l’équipe du président sortant pour empêcher la certification des votes à Detroit, qui a largement voté en faveur de Joe Biden. Les avocats de Donald Trump ont également renoncé à une plainte dans l’Arizona, rendue caduque par le résultat définitif.

Un proche du président, Geraldo Rivera, a dit sur Twitter et Fox News que le président américain était “réaliste” et qu’il respecterait la Constitution une fois tous les votes décomptés.

version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up