for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

L'ouragan Eta frappe Cuba et se dirige vers la Floride

La tempête tropicale Eta a frappé dimanche le centre de Cuba avec des pluies torrentielles, emportant les berges des rivières et provoquant des inondations soudaines dans certaines villes avant de sortir par la côte nord de l'île et de se diriger vers l'archipel des Keys, en Floride. /Photo prise le 7 novembre 2020/REUTERS/EFE/Esteban Bilba

LA HAVANE (Reuters) - La tempête tropicale Eta a frappé dimanche le centre de Cuba avec des pluies torrentielles, emportant les berges des rivières et provoquant des inondations soudaines dans certaines villes avant de sortir par la côte nord de l’île et de se diriger vers l’archipel des Keys, en Floride.

Des dizaines de milliers de Cubains avaient été évacués avant l’arrivée d’Eta tôt dimanche, ont rapporté les médias d’État, après que la tempête a fait des dizaines de morts dans des inondations et des glissements de terrain à travers l’Amérique centrale et le sud du Mexique.

Soutenu par des vents de 95 kilomètres-heure, Eta a déversé jusqu’à 328 millimètres d’eau sur le centre de Cuba, selon le bureau de météorologie de l’île, qui a mis en garde sur les capacités des sols à absorber ces précipitations en raison de fortes pluies récentes.

Les médias d’État ont publié des images de personnes pataugeant jusqu’aux genoux dans l’eau boueuse de petites villes du pays mais plusieurs habitants des villes les plus proches de la route d’Eta, Sancti Spirit et Ciego de Avila, ont déclaré à Reuters ne pas avoir encore subi d’inondations.

Alors que des inondations sont également attendues à La Havane, les médias d’État ont montré des images de travailleurs à l’oeuvre dans le centre de la capitale pour retirer des arbres tombés sur les routes, tandis que le chef du syndicat du secteur électrique Jorge Cepero a fait état de pannes mais sans que le réseau n’ait été sérieusement endommagé.

Les marges de la tempête Eta ont également continué de frapper la Jamaïque dimanche et un glissement de terrain majeur a été signalé dans les montagnes à la périphérie de la capitale, Kingston, rendant la route impraticable et isolant les résidents.

Comme Cuba, la Jamaïque avait déjà connu environ trois semaines de fortes pluies, générant au moins 18 millions de dollars de dégâts sur les routes et les infrastructures ainsi que 13 millions de dollars de pertes agricoles, selon le gouvernement.

Dans la région centrale d’Alta Verapaz, au Guatemala, de nouveaux glissements de terrain ont interrompu les efforts des secouristes pour creuser dans la boue jusqu’à 15 mètres de profondeur afin d’atteindre des maisons ensevelis où jusqu’à 100 personnes ont disparu.

Le National Hurricane Center (NHC) des États-Unis a déclaré que de fortes pluies se propageaient déjà dans le sud de la Floride et les Florida Keys et que 152 à 305 mm de pluie étaient possibles sur cette région au cours des prochains jours.

Reuters TV à La Havane, Sarah Marsh à Bonn, version française Benjamin Mallet

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up