for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Un village de Cisjordanie en partie rasé le jour de l'élection présidentielle américaine

VALLEE DU JOURDAIN, Cisjordanie (Reuters) - Les autorités israéliennes ont fait raser mardi la majeure partie de Khirbet Houmsah, un village de bédouins en Cisjordanie occupée, rapportent des témoins et un membre du personnel des Nations unies.

Les autorités israéliennes ont fait raser mardi la majeure partie de Khirbet Houmsah, un village de bédouins en Cisjordanie occupée, rapportent des témoins et un membre du personnel des Nations unies. /Photo prise le 5 novembre 2020/REUTERS/Raneen Sawafta

Ces démolitions d’une ampleur sans précédent depuis plusieurs années, ont fait 73 déplacés, dont 41 enfants, soulignent-ils.

Selon Yvonne Helle, coordinatrice humanitaire des Nations unies dans les territoires palestiniens, les services de secours ont dénombré 76 structures démolies. “C’est plus que lors de toute autre démolition au cours de la dernière décennie”, a-t-elle souligné.

L’agence de l’armée israélienne chargée des relations avec l’Autorité palestinienne a confirmé l’opération, mais affirme que seuls “sept tentes et huit enclos construits illégalement dans un champ de tir de la vallée du Jourdain” ont été détruits.

Le Premier ministre palestinien Mohammad Chtayyeh a accusé le gouvernement israélien d’avoir programmé la démolition le jour de l’élection présidentielle américaine par souci de discrétion.

“Alors que l’attention se concentre sur (le scrutin américain), Israël a choisi ce soir de commettre un autre crime/de le dissimuler (...)”, a-t-il écrit sur Twitter.

Jeudi matin, la plupart des habitants étaient revenus sur le site où ils ont dressé de nouvelles tentes offertes par des organisations humanitaires palestiniennes, rapporte un journaliste de Reuters qui s’est rendu sur place.

“Ils veulent nous expulser de la région pour que les colons (israéliens) puissent prendre notre place, mais nous ne partirons pas d’ici”, a promis l’un d’eux.

Les autorités israéliennes invoquent souvent l’absence de permis de construire pour justifier des démolitions en Cisjordanie.

Depuis le début de l’année, 689 structures ont été démolies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ce qui a laissé 869 Palestiniens sans abri, selon les Nations unies.

Ali Sawafta, Rami Ayyub et Stephen Farrell; version française Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up