for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Nouvelles actions en Pologne pour défendre le droit à l'avortement

À Varsovie. De nouvelles manifestations ont eu lieu lundi en Pologne à quelques heures de l'entrée en vigueur d'une décision du Tribunal constitutionnel conduisant à l'interdiction quasi totale de l'avortement dans le pays. /Photo prise le 2 novembre 2020/REUTERS/Kacper Pempel

VARSOVIE (Reuters) - De nouvelles manifestations ont eu lieu lundi en Pologne à quelques heures de l’entrée en vigueur d’une décision du Tribunal constitutionnel conduisant à l’interdiction quasi totale de l’avortement dans le pays.

La plus haute cour du pays a invalidé le 22 octobre dernier une disposition autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en cas de malformation du foetus. Le gouvernement doit entériner la décision du Tribunal constitutionnel par une publication au Journal officiel.

Des dizaines de milliers de personnes, notamment des jeunes femmes, protestent quotidiennement depuis cette date contre cette décision et perturbent les services religieux dans ce pays à prédominance catholique dirigé par le parti ultraconservateur Droit et Justice (PiS).

Lundi, des manifestants ont de nouveau bloqué la circulation dans plusieurs rues de Varsovie, ainsi qu’à Katowice (sud).

A Poznan, dans l’ouest du pays, les protestataires ont bloqué le tramway en brandissant des pancartes barrées des slogans “C’est la guerre” ou “La Pologne est une femme”.

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a appelé lundi les manifestants au dialogue, ajoutant qu’ils ne pouvaient pas exprimer leur désaccord dans les rues en raison des risques de propagation du coronavirus.

Alan Charlish et Anna Koper; version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up