for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Haut-Karabakh: Aliyev ira "jusqu'au bout" si les négociations échouent

L'armée de Bakou ira "jusqu'au bout" en cas d'échec des négociations avec les séparatistes du Haut-Karabakh, a prévenu dimanche le président Ilham Aliyev (photo)qui exige un retrait total des combattants pro-arméniens. /Photo prise le 4 octobre 2020/REUTERS/Official web-site of President of Azerbaijan

BAKOU/EREVAN (Reuters) - L’armée de Bakou ira “jusqu’au bout” en cas d’échec des négociations avec les séparatistes du Haut-Karabakh, a prévenu dimanche le président Ilham Aliyev qui exige un retrait total des combattants pro-arméniens.

S’exprimant au côté du ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, Ilham Aliyev a également considéré que la demande de soutien militaire formulée par Erevan auprès de Moscou était sans fondement.

Sur le terrain, les bombardements se poursuivent, tant dans le Haut-Karabakh qu’autour de la région séparatiste.

Les combats actuels sont les plus violents depuis une guerre qui a fait environ 30.000 morts entre 1991 et 1994.

Trois cessez-le-feu consécutifs, deux obtenus par la Russie et un troisième dimanche dernier par les Etats-Unis, n’ont pas permis de mettre fin aux combats.

Nikol Pachinian, le Premier ministre arménien, a demandé samedi à Moscou de détailler le soutien qui pourrait être apporté aux séparatistes. La Russie a répondu à cette demande en offrant toute l’aide militaire nécessaire si le conflit s’étendait au territoire arménien.

Nailia Bagirova à Bakou et Nvard Hovhannisyan à Erevan; version française Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up