for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le militant hongkongais Tony Chung poursuivi pour sécession

Tony Chung (photo), l'une des figures du mouvement démocratique à Hong Kong, a été inculpé jeudi des chefs d'accusation de sécession, blanchiment d'argent et conspiration en vue de publier du matériel séditieux. /Photo d'archives/REUTERS/James Pomfret

HONG KONG (Reuters) - Tony Chung, l’une des figures du mouvement démocratique à Hong Kong, a été inculpé jeudi des chefs d’accusation de sécession, blanchiment d’argent et conspiration en vue de publier du matériel séditieux.

Agé de 19 ans, Tony Chung a été arrêté mardi en vertu de la loi controversée sur la sécurité intérieure du territoire votée l’été dernier par Pékin, qui punit les actes de sédition, de sécession, de terrorisme et de collusion avec des forces étrangères. La loi prévoit jusqu’à la réclusion à perpétuité.

La justice a refusé de relâcher l’ancien chef de file du mouvement Studentlocalism contre le versement d’une caution.

Comme d’autres groupes politiques, Studentlocalism s’est autodissous lors de l’adoption de la loi sur la sécurité le 30 juin dernier.

Jessie Pang, version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up