for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Coronavirus: Merkel veut fermer les bars et les restaurants, selon un projet de résolution

Angela Merkel veut obtenir mercredi l'accord des dirigeants des 16 Länder d'Allemagne à la fermeture de tous les bars et les restaurants à partir du 4 novembre afin de freiner l'épidémie de coronavirus, mais elle souhaite que les établissements scolaires et les crèches restent ouverts, montre un projet de résolution que Reuters a pu consulter. /Photo prise le 21 octobre 2020/REUTERS/Markus Schreiber

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel veut obtenir mercredi l’accord des dirigeants des 16 Länder d’Allemagne à la fermeture de tous les bars et les restaurants à partir du 4 novembre afin de freiner l’épidémie de coronavirus, mais elle souhaite que les établissements scolaires et les crèches restent ouverts, montre un projet de résolution que Reuters a pu consulter.

La chancelière entend aussi, lors de cette téléconférence, obtenir le feu vert des 16 ministres-présidents pour fermer les salles de sports, les casinos, les cinémas et les salles de spectacle vivant, tout en laissant les magasins ouverts à condition qu’ils appliquent des mesures d’hygiène strictes et limitent le nombre de clients présents simultanément.

Les restaurants ne seraient autorisés à vendre que des plats à emporter.

Les nouvelles règles en préparation n’autoriseraient les Allemands à sortir de chez eux qu’avec des membres de leur propre foyer et d’un seul autre foyer, sous peine de sanctions. Dormir hors de chez soi ne serait possible qu’en cas de nécessité et pour des motifs “spécifiquement non-touristiques”.

Selon le projet, avec l’augmentation exponentielle du nombre de cas de COVID-19 dans la quasi-totalité des Länder d’Allemagne, de nombreux services de santé locaux ne sont plus en mesure d’identifier et de suivre toutes les infections, ce qui impose de restreindre fortement les contacts interpersonnels, dans l’espoir que les restrictions à grande échelle ne seront plus nécessaires au moment de Noël.

L’Allemagne, qui a affiché des niveaux d’infection inférieurs à ceux d’autres grands pays pendant la première phase de l’épidémie, est désormais confrontée à une accélération du nombre de nouveaux cas: les chiffres publiés mercredi font ainsi état de 14.964 nouvelles infections en 24 heures, ce qui porte le bilan à 464.239, et de 85 décès supplémentaires.

Depuis le début de l’épidémie, le coronavirus a tué 10.098 personnes dans le pays le plus peuplé d’Europe avec un peu plus de 83 millions d’habitants.

“Nous sommes à un stade très difficile de la pandémie”, a déclaré mercredi le ministre de l’Economie, Peter Altmaier, à la radio ARD. “Les chiffres d’infections explosent et cela menace la capacité du système de santé, donc des vies humaines, c’est pourquoi les responsables doivent agir.”

(Correction officielle du bilan de l’épidémie aux §§6-7)

Michelle Adair, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up