for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Les manifestations pour le droit à l'IVG se poursuivent en Pologne

Des dizaines de milliers de Polonais sont à nouveau descendus lundi dans les rues de plusieurs villes du pays pour protester contre l'interdition quasi totale du droit à l'avortement. /Photo prise le 26 octobre 2020/ REUTERS/Kacper Pempel

VARSOVIE (Reuters) - Des dizaines de milliers de Polonais sont à nouveau descendus lundi dans les rues de plusieurs villes du pays pour protester contre l’interdition quasi totale du droit à l’avortement.

“Assez”, “Je veux le choix, pas la terreur” pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants réunis dans des dizaines de villes du pays malgré les restrictions liées à l’épidémie de coronavirus, qui interdisent les rassemblements publics.

“Je resterai ici jusqu’au bout”, a déclaré Piotr Wybanski, 31 ans, sur l’une des principales avenues de Varsovie. “Peu importe si cela veut dire une semaine, un mois, trois mois ou trois ans. Je protesterai ici tous les jours”, a-t-il dit.

Le Tribunal constitutionnel polonais a invalidé jeudi une disposition autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en cas de malformation du foetus.

Une fois la décision de la cour entrée en vigueur, seuls le viol, l’inceste et les risques graves pour la vie ou la santé de la mère pourront justifier une interruption de grossesse. Ces cas ont représenté environ 2% des IVG pratiquées ces dernières années.

Les manifestants dénoncent un Tribunal constitutionnel inféodé au parti catholique ultraconservateur Droit et Justice, le PiS au pouvoir depuis 2015 en Pologne.

Un grand rassemblement de protestation est prévu vendredi à Varsovie.

Anna Wlodarczak-Semczuk et Jakub Stezycki; version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up