for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Obama intervient dans la campagne, à la veille du dernier débat

NEW YORK (Reuters) - Très discret jusqu’à présent, Barack Obama effectuera mercredi son premier meeting de campagne en faveur de Joe Biden, alors que son ancien vice-président est engagé dans une course serrée avec Donald Trump à 13 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Très discret jusqu'à présent, Barack Obama effectuera mercredi son premier meeting de campagne en faveur de Joe Biden, alors que son ancien vice-président est engagé dans une course serrée avec Donald Trump à 13 jours de l'élection présidentielle du 3 novembre. /Photo prise le 19 août 2020/REUTERS/2020 Democratic National Convention

L’ancien président américain s’attachera notamment à encourager le vote par anticipation en faveur du candidat démocrate lors d’une réunion en plein air à Philadelphie, la principale ville de Pennsylvanie, l’un des Etats clés du scrutin, a indiqué un membre de son entourage.

Donald Trump, qui était mardi soir en Pennsylvanie, sera de son côté en Caroline du Nord, autre terre stratégique où les sondages donnent l’actuel locataire de la Maison blanche et son rival démocrate au coude à coude.

L’intervention publique de Barack Obama, cible fréquente des attaques de Donald Trump mais qui demeure toujours aussi l’une des personnalités les plus appréciées des démocrates quatre ans après son départ de la Maison blanche, survient à un moment crucial de la campagne.

Joe Biden et Donald Trump s’affronteront le lendemain dans leur deuxième et ultime face-à-face, dernière occasion pour le président républicain de changer la trajectoire d’une course pour l’instant favorable au candidat démocrate, du moins dans les sondages au niveau national.

L’intervention de Barack Obama permettra de combler un vide côté démocrate, car Joe Biden a interrompu sa campagne depuis lundi et s’est enfermé avec ses conseillers dans sa maison du Delaware afin de préparer le débat de jeudi.

TOUT LE MONDE DOIT MONTER SUR LE PONT

La directrice de campagne de Biden, Jen O’Malley Dillon, souligne que l’issue du scrutin reste très incertaine dans les 17 Etats que les stratèges du candidat démocrate considèrent comme déterminants pour l’issue de la présidentielle.

“Comme l’a dit le président Obama, c’est un moment où tout le monde doit monter sur le pont, et il est impatient d’intervenir directement (...) car nous ne sommes plus qu’à deux semaines de la plus importante élection de notre vie”, a déclaré le conseiller d’Obama, qui a souhaité rester anonyme.

Pour Joe Biden, une victoire est indispensable en Pennsylvanie, l’Etat où il est né et que Hillary Clinton a perdu de justesse en 2016. Le candidat démocrate y a effectué plus de meetings que dans n’importe quel autre Etat.

Donald Trump y a progressé récemment dans les intentions de vote, selon un sondage Reuters/Ipsos rendu public lundi, même si Joe Biden y conserve une légère avance, de 49% contre 45% pour le président sortant.

“Si nous gagnons la Pennsylvanie, nous gagnons tout”, a martelé Donald Trump mardi soir lors d’un meeting à Erie, dans le nord-ouest de l’Etat, où il a affirmé que le programme de Biden nuirait à des milliers d’emplois locaux dans l’énergie ou l’industrie.

Le président républicain se rendra mercredi soir à Gastonia, en Caroline du Nord. Il s’adressera à ses partisans sur le tarmac de l’aéroport local.

La sénatrice Kamala Harris, colistière de Joe Biden, sera elle aussi en Caroline du Nord, à Asheville et Charlotte, pour tenter de mobiliser les électeurs démocrates.

Un sondage Reuters/Ipsos paru mardi donne Joe Biden et Donald Trump au coude à coude dans cet Etat (49% pour le démocrate, 46% pour le républicain).

Au moins 35 millions d’électeurs américains ont déjà voté par anticipation, soit plus du quart du nombre total de suffrages exprimés lors des élections de 2016, d’après les dernières données répertoriées par le groupe Elections Project, basé à l’Université de Floride.

Avec John Whitesides à Washington; version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up