for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

L'Otan songe à un sommet dès mars si Biden est élu

BRUXELLES (Reuters) - L’Otan envisage un sommet dès le mois de mars à Bruxelles pour accueillir le nouveau président américain si le démocrate Joe Biden remporte l’élection du 3 novembre aux Etats-Unis, a-t-on appris auprès de diplomates et de responsables.

L'Otan envisage un sommet dès le mois de mars à Bruxelles pour accueillir le nouveau président américain si le démocrate Joe Biden remporte l'élection du 3 novembre aux Etats-Unis, a-t-on appris auprès de diplomates et de responsables. /Photo prise le 6 janvier 2020/REUTERS/Francois Lenoir

Un sommet aurait lieu plutôt en milieu d’année si Donald Trump est réélu.

Une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de l’alliance atlantique dès le début du printemps traduirait une volonté d’apaiser des relations mises à mal par les quatre années de la présidence de Donald Trump, qui a qualifié l’organisation d’”obsolète”.

Le président américain a aussi qualifié certains alliés de “délinquants” et a menacé en juillet 2018 de manière voilée de retirer les Etats-Unis de l’organisation.

“La plupart des alliés souhaitent une victoire de Biden le mois prochain mais ils travailleraient évidemment avec une administration Trump reconduite”, a dit un diplomate au siège de l’Otan à Bruxelles.

Un sommet en mars “fournirait à Biden une tribune pour réunir à nouveau l’Europe et l’Amérique du Nord et cela fournirait aussi à l’Otan l’opportunité de laisser derrière elle l’époque Trump”, a déclaré un deuxième diplomate.

Deux autres responsables ont validé cette interprétation.

Ces derniers ainsi que les deux diplomates ont dit que si Donald Trump était réélu, l’Otan chercherait à organiser un sommet au début de l’été. Une telle rencontre serait moins urgente car le président américain a déjà participé à des sommets de l’Otan et sa position risque de se durcir, selon ces sources.

Les 30 membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord sont convenus l’an dernier d’organiser un sommet en 2021.

L’Otan a refusé de s’exprimer sur les dates éventuelles de ce sommet en fonction du résultat de l’élection présidentielle américaine.

Robin Emmott; version française Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up