for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Haut-Karabakh: De nouvelles violations du cessez-le-feu signalées par les deux camps

A Stepanakert, dans le Haut-Karabakh. Les forces arméniennes du Haut-Karabakh et l'armée azerbaïdjanaise se sont mutuellement accusées lundi de violations du cessez-le-feu conclu l'avant-veille dans la région séparatiste. /Photo prise le 17 octobre 2020/REUTERS

BAKOU/EREVAN (Reuters) - Les forces arméniennes du Haut-Karabakh et l’armée azerbaïdjanaise se sont mutuellement accusées lundi de violations du cessez-le-feu conclu l’avant-veille dans la région séparatiste.

Une première trêve négociée par la Russie une semaine plus tôt était déjà restée lettre morte. Les combats, qui ont repris le 27 septembre avec une intensité sans précédent depuis le début du conflit, dans les années 1990, ont fait plus d’un millier de morts.

Selon les forces du Haut-Karabakh, région séparatiste peuplée majoritairement d’Arméniens de souche, l’armée azerbaïdjanaise a bombardé au nord et au sud de la ligne de contact qui les sépare.

A Bakou, le ministère de la Défense accuse quant à lui les forces arméniennes d’avoir fait de même dans les régions de Garanboy, de Terter, d’Aghdam et d’Agjebedin dans la nuit et la matinée.

Les autorités azerbaïdjanaises, qui ne divulguent pas leurs pertes militaires, ont fait état samedi de 60 morts et de 270 blessés parmi les civils depuis la reprise des combats le 27 septembre. Les autorités du Haut-Karabakh parlent, elles, de 710 soldats et de 36 civils tués.

Nailia Bagirova et Nvard Hovhannisyan, avec Margarita Antidze, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up