for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA 2020: Trump prône la réouverture des écoles, cite l'infection au COVID de son fils

DES MOINES, Iowa (Reuters) - Fortement critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, le président américain Donald Trump a mis en avant mercredi ce qu’il a décrit comme la contamination bénigne au coronavirus de son fils adolescent pour prôner la réouverture des écoles dans le pays aussi vite que possible.

Fortement critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, le président américain Donald Trump a mis en avant mercredi ce qu'il a décrit comme la contamination bénigne au coronavirus de son fils adolescent pour prôner la réouverture des écoles dans le pays aussi vite que possible. /Photo prise le 16 août 2020/REUTERS/Erin Scott

L’actuel locataire républicain de la Maison blanche a fait cette déclaration à propos de son fils Barron, âgé de 14 ans, lors d’un meeting à l’aéroport de Des Moines, dans l’Iowa, nouvelle étape de sa tournée des Etats décisifs pour l’élection présidentielle du 3 novembre.

A moins de trois semaines du scrutin, les sondages donnent Donald Trump en danger dans des Etats clé qu’il a remportés en 2016 mais qui pourraient basculer en faveur de son rival démocrate Joe Biden et amenuiser ses chances de réélection.

“Je ne pense même pas qu’il savait qu’il l’avait”, a dit le président sortant à propos de son fils Barron, dont la Première dame Melania Trump avait annoncé plus tôt dans la journée sa contamination au coronavirus.

“Ils sont jeunes et leur système immunitaire est solide et ils le vainquent (...) Cela arrive. Les gens l’attrapent et (le virus) part. Ramenez les enfants à l’école, nous devons les ramener à l’école”, a déclaré Donald Trump, qui tente de longue date de convaincre les Etats du pays de rouvrir leurs écoles et de retourner à la normalité - une démarche à laquelle se sont opposés les syndicats d’enseignants, mettant en avant les risques sanitaires.

Le déplacement de Donald Trump dans l’Iowa à l’approche du jour fatidique laisse supposer que sa campagne est préoccupée par le soutien dont il disposera dans cet Etat où il s’était nettement imposé face à Hillary Clinton en 2016 mais où les sondages annoncent une lutte plus serrée avec Joe Biden.

“Dans vingt jours, nous remporterons cet Etat”, a dit le président républicain devant ses partisans rassemblés à Des Moines et pour la plupart non munis d’un masque pour se protéger du coronavirus, qui a causé près de 216.000 décès aux Etats-Unis.

Donald Trump doit se rendre jeudi en Caroline du Nord et en Floride, avant de prendre la route de la Floride et de la Géorgie vendredi.

Jeudi devait initialement avoir lieu le deuxième des trois débats présidentiels entre Donald Trump et Joe Biden, sous forme de questions-réponses.

Au lieu de cela, les deux rivaux tiendront des conférences télévisées distinctes, depuis Miami et sur NBC News pour le président républicain; depuis Philadelphie et sur ABC News pour l’ancien vice-président démocrate.

Près de 15 millions d’électeurs ont déjà voté par anticipation, un record, selon le groupe Elections Project basé à l’université de Floride qui répertorie les données en la matière. Nombre d’Américains veulent éviter les foules attendues dans les bureaux de vote le 3 novembre.

Jeff Mason, avec Eric Beech et David Brunnstrom; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up