for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Pas de mercenaires dans le conflit au Haut-Karabakh, dit Aliyev à France 24

Aucun mercenaire n'a été déployé dans le conflit opposant l'Azerbaïdjan aux séparatistes du Haut-Karabakh, a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev dans une interview diffusée mercredi par la chaîne d'information France 24 lors de laquelle il a également réfuté l'implication militaire de la Turquie. /Photo prise le 4 octobre 2020/REUTERS/Site officiel du Président de l'Azerbaïdjan

PARIS (Reuters) - Aucun mercenaire n’a été déployé dans le conflit opposant l’Azerbaïdjan aux séparatistes du Haut-Karabakh, a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev dans une interview diffusée mercredi par la chaîne d’information France 24 lors de laquelle il a également réfuté l’implication militaire de la Turquie.

“Aucun élément de preuve ne m’a été présenté. (...) Ainsi, s’il n’y a pas de preuve, je pense que ces rumeurs devraient être oubliées”, a déclaré Ilham Aliyev.

“Nous n’avons pas besoin de mercenaires, nous avons une armée de 100.000 soldats et ce que nous faisons sur le terrain montre clairement que notre armée est capable de libérer ces territoires seule”, a-t-il ajouté.

Il a également réfuté les propos du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, selon lequel la Turquie est partie prenante du conflit.

“Il se trompe. L’implication militaire de la Turquie est une autre fausse information. (...) Nous utilisons des équipements militaires de la Turquie, c’est un fait, mais nous en avons également qui viennent de Russie, d’Israël et d’autres pays.”

Les combats ont repris le 27 septembre dernier dans le Haut-Karabakh, situé en territoire azerbaïdjanais mais majoritairement peuplé d’Arméniens, et ont déjà fait plus de 555 morts dans les rangs de l’armée séparatiste qui a annoncé la 23 nouvelles pertes mercredi soir.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up