for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Navalny: Les sanctions de Bruxelles ciblent des proches de Poutine

Le chef du renseignement intérieur russe et plusieurs autres membres de l'entourage de Vladimir Poutine font partie des personnalités ciblées par les sanctions que l'Union européenne entend imposer après l'empoisonnement d'Alexeï Navalny (photo), a-t-on appris mercredi de source diplomatique. /Image diffusée le 6 octobre 2020/REUTERS/YouTube - vDud

BERLIN (Reuters) - Le chef du renseignement intérieur russe et plusieurs autres membres de l’entourage de Vladimir Poutine font partie des personnalités ciblées par les sanctions que l’Union européenne entend imposer après l’empoisonnement d’Alexeï Navalny, a-t-on appris mercredi de source diplomatique.

L’opposant russe a été hospitalisé le 20 août dans un état grave à Omsk, en Sibérie, puis transféré le surlendemain à l’hôpital de la Charité, à Berlin, qu’il a quitté le 23 septembre au terme de 32 jours d’hospitalisation dont 24 dans le coma.

Plusieurs gouvernements occidentaux et l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) ont conclu qu’il avait été empoisonné au Novitchok; les autorités russes réfutent toute implication.

L’homme d’affaires Evgueni Prigojine est aussi visé dans le cadre du régime de sanctions européennes lié à la Libye, a dit le diplomate européen.

Andreas Rinke; version française Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up