for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

La police biélorusse autorisée à utiliser des armes létales dans les manifestations

La police biélorusse a été autorisée lundi à recourir à des armes létales en cas de nécessité, le gouvernement de Minsk dénonçant une radicalisation des manifestations antigouvernementales. /Photo prise le 4 octobre 2020/REUTERS

MOSCOU (Reuters) - La police biélorusse a été autorisée lundi à recourir à des armes létales en cas de nécessité, le gouvernement de Minsk dénonçant une radicalisation des manifestations antigouvernementales.

Les forces de sécurité ont arrêté dimanche 713 personnes et ont utilisé des canons à eau et des matraques pour disperser des manifestants qui réclament un nouveau scrutin présidentiel.

Des dizaines de milliers de citoyens biélorusses manifestent chaque week-end depuis la réélection, le 9 août dernier, d’Alexandre Loukachenko. Selon l’opposition, il ne doit sa reconduction qu’à la falsification des résultats.

L’Union Européenne a imposé le 2 octobre des sanctions contre près une quarantaine de personnalités biélorusses accusées d’être impliquées dans des fraudes électorales et violations des droits de l’homme.

En réponse, le président biélorusse, dont Vladimir Poutine est le principal allié, a annoncé le même jour avoir établi une liste de personnes interdites d’entrée sur son territoire et a rappelé ses ambassadeurs basés en Pologne et en Lituanie. [nL8N2GT33I}

Anastasia Teterevleva et Andrey Ostroukh, ersion française Flora Gomez

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up