for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le président du gouvernement espagnol appelle à l'unité face au Covid

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez (en photo) a appelé à l'unité samedi alors que le parti d'extrême-droite Vox a annoncé son intention de contester en justice le nouveau confinement imposé à Madrid pour tenter d'arrêter la propagation de l'épidémie. /Photo prise le 25 août 2020/REUTERS/Juan Medina

MADRID (Reuters) - Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a appelé à l’unité samedi alors que le parti d’extrême-droite Vox a annoncé son intention de contester en justice le nouveau confinement imposé à Madrid pour tenter d’arrêter la propagation de l’épidémie.

Vox, qui s’oppose comme l’autorité locale conservatrice de Madrid aux nouvelles restrictions imposées via l’instauration d’un état d’urgence, appelle également à des manifestations.

Les mesures, qui concernent 3,8 millions de personnes dans la capitale espagnole et huit villes périphériques, prévoient notamment une interdiction des déplacements non-essentiels à l’exception des trajets pour se rendre à l’école, au travail ou pour des raisons de santé.

Environ 7.000 policiers ont été déployés pour s’assurer de la mise en oeuvre du dispositif.

Le chef de file de Vox Santiago Abascal a déclaré que son parti, la troisième plus grande formation en Espagne, ferait un recours devant la cour constitutionnelle pour contester la légalité de l’état d’urgence.

Les détracteurs de ces mesures estiment qu’elles sont excessives et qu’elles vont nuire à l’économie.

Mais le président du gouvernement a estimé lors d’une conférence de presse que la santé devait passer avant la politique. “Nous devons être unis. Il s’agit d’une bataille épidémiologique, pas idéologique”.

La région de Madrid affichait 723 contaminations pour 100.000 personnes au cours des deux semaines closes le 8 octobre, selon l’Organisation mondiale de la santé, ce qui en faisait le deuxième foyer le plus dense en Europe après Andorre.

L’Espagne a dit vendredi avoir enregistré 861.112 cas et 32.929 décès.

Elena Rodriguez, Guillermo Martinez, Graham Keeley, version française Gwénaëlle Barzic

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up