for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

La Corée du Nord prépare un défilé militaire samedi, Kim Jong-un pourrait s'exprimer

SEOUL (Reuters) - La Corée du Nord prépare un grand défilé militaire qui pourrait se tenir samedi à l’occasion du 75e anniversaire du Parti du travail au pouvoir, pendant lequel Pyongyang pourrait dévoiler de nouveaux missiles balistiques et Kim Jong-un prononcer un discours, selon les informations de plusieurs médias et responsables.

La Corée du Nord prépare un grand défilé militaire qui pourrait se tenir samedi à l'occasion du 75e anniversaire du Parti du travail au pouvoir, pendant lequel Pyongyang pourrait dévoiler de nouveaux missiles balistiques et Kim Jong-un prononcer un discours, selon les informations de plusieurs médias et responsables. /Photo publiée le 5 octobre 2020/KCNA/REUTERS

Les médias d’État nord-coréens ont publié cette semaine des photos montrant des foules de délégués et d’autres visiteurs portant des masques arriver dans la capitale pour participer aux festivités.

L’agence de presse sud-coréenne Yonhap a cité des sources non identifiées évoquant des signes selon lesquels la télévision publique nord-coréenne se préparait à diffuser une parade. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un pourrait aussi prononcer un discours, a-t-elle ajouté.

Selon des responsables en Corée du Sud et aux Etats-Unis, la Corée du Norée pourrait profiter de cette parade pour présenter son nouveau missile balistique intercontinental.

“Il est possible que la Corée du Nord dévoile de nouvelles armes stratégiques, comme de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux ou des missile balistiques lancés par des sous-marins, pour attirer l’attention au moment où ses résultats économiques stagnent”, a déclaré jeudi le ministre de l’unification sud-coréen Lee In-young, responsable des relations avec Pyongyang.

Selon le ministre, la présentation d’une nouvelle arme serait moins provocatrice de la part de Pyongyang que le lancement d’un missile ou un essai nucléaire avant la tenue de l’élection présidentielle américaine.

Kim Jong-un n’a pas dévoilé de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux depuis sa première rencontre en 2018 avec le président américain Donald Trump. Leurs discussions sur le démantèlement des programmes nucléaire et de missiles nord-coréens sont au point mort en dépit des signes d’impatience de Pyongyang.

“L’exposition de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux signalerait que la Corée du Nord s’éloigne de cette stratégie et pourrait indiquer qu’elle va reprendre ses essais de missiles à longue portée”, a estimé Jeffrey Lewis, chercheur sur les missiles au James Martin Center for Nonproliferation Studies.

La Corée du Nord n’a signalé aucun cas confirmé de contamination au coronavirus, mais son gouvernement a imposé de stricts contrôles aux frontières et des mesures d’isolement.

Les analystes estiment qu’une épidémie pourrait être dévastatrice pour ce pays isolé économiquement et politiquement du reste du monde.

“Un tel événement est extrêmement risqué dans la mesure où si seulement quelques personnes étaient positives au COVID-19 dans la foule, elles pourraient créer un événement mortel de type ‘super-diffuseur’”, a déclaré Harry Kazianis, directeur principal des études coréennes au Center for the National Interest à Washington.

version française Anait Miridzhanian, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up