for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

La Russie a testé avec succès un missile hypersonique

MOSCOU (Reuters) - Les forces russes ont procédé avec succès au test d’un missile de croisière hypersonique en mer de Barents, a annoncé mercredi le chef d’état-major des forces russes en visioconférence avec Vladimir Poutine.

Les forces russes ont procédé avec succès au test d'un missile de croisière hypersonique en mer de Barents, a annoncé mercredi le chef d'état-major des forces russes en visioconférence avec Vladimir Poutine. /Photo prise le 7 octobre 2020/Sputnik/Alexei Druzhinin/REUTERS

L’annonce du général Valeri Guerassimov coïncide avec le 68e anniversaire du président russe.

L’essai du missile Tsirkon a été mené mardi depuis l’Amiral-Gorchkov, une frégate de la marine russe, a précisé le général Guerassimov. Il a ajouté que le missile avait atteint sa cible, située à 450 kilomètres, en quatre minutes et demie, à une vitesse supérieure à Mach 8.

Ce succès, a commenté Vladimir Poutine cité par l’agence de presse Interfax, va contribuer à assurer la sécurité de la Russie pour de nombreuses années.

“C’est un événement majeur non seulement pour les forces armées, mais aussi pour toute la Russie, pour tout le pays”, s’est félicité le chef du Kremlin.

En juin dernier, le président russe avait annoncé que la Russie serait bientôt en mesure de contrer les armes hypersoniques développées par d’autres pays, Etats-Unis en tête. Il avait ajouté que la Russie était devant son rival américain dans la mise au point de ce type d’armements.

Le test du missile Tsirkon survient également dans un contexte de tensions avec les Etats-Unis sur le contrôle des armes. Le nouveau traité START de limitation des arsenaux nucléaires des deux pays expire en février prochain.

Les missiles hypersoniques qui se déplacent à une vitesse plusieurs fois supérieure à la vitesse du son suivent une trajectoire plus basse et plus aplatie que les missiles balistiques classiques. Leur déplacement est également moins prévisible.

Moscou a déployé l’an dernier ses premiers missiles hypersoniques à capacité nucléaire.

Selon un rapport du Service de recherche du Congrès américain, les Etats-Unis développent des armes hypersoniques depuis le début des années 2000.

En août dernier, sur la base aérienne Edwards en Californie, l’US Air Force et Lockheed Martin ont mené avec succès un essai en vol de leur futur missile hypersonique AGM-183A.

Anton Kolodyazhnyy et Maria Kiselyova; version française Henri-Pierre André et Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up