for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA 2020: Aucun risque à ce que Pence participe au débat contre Harris, selon le CDC

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont déclaré mardi que la participation de Mike Pence au débat présidentiel face à Kamala Harris ne présentait aucun risque sanitaire car le vice-président républicain n'avait pas été en contact étroit avec quiconque infecté par le coronavirus. /Photo prise le 6 octobre 2020/REUTERS/Jim Urquhart

WASHINGTON (Reuters) - Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont déclaré mardi que la participation de Mike Pence au débat présidentiel face à Kamala Harris ne présentait aucun risque sanitaire car le vice-président républicain n’avait pas été en contact étroit avec quiconque infecté par le coronavirus.

Mike Pence, âgé de 61 ans, doit débattre mercredi soir à Salt Lake City (Utah) avec la colistière du candidat démocrate Joe Biden.

L’avis du directeur des CDC Robert Redfield, pris après concertation avec les médecins de la Maison blanche et inscrit dans un mémo, a été rendu public par les services du vice-président américain.

Cette annonce intervient au lendemain du retour à la Maison blanche de Donald Trump, qui a été hospitalisé pendant quatre jours pour recevoir un traitement contre le COVID-19, la maladie provoquée par le nouveau coronavirus.

Mike Pence a été testé à plusieurs reprises négatif au coronavirus depuis que le diagnostic de Donald Trump a été confirmé.

Une vitre en plexiglas et près de quatre mètres sépareront mercredi Mike Pence et Kamala Harris lors d’un débat qui a gagné en importance ces derniers jours alors que des questions subsistent sur l’état de santé de Donald Trump à moins d’un mois du scrutin.

Mike Pence, à la tête du groupe de travail de la Maison blanche sur le coronavirus, doit montrer aux électeurs sa capacité à prendre le relais de Donald Trump si la situation l’exige et défendre la gestion par l’administration d’une crise sanitaire qui a tué plus de 210.000 Américains.

James Oliphant, James Mason et Andrea Shalal, version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up