for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Von der Leyen va mettre fin à sa quarantaine, contre les conseils de l'UE

En dépit des recommandations de l'Union européenne (UE), Ursula von der Leyen a déclaré qu'elle mettrait fin mardi soir à sa quarantaine, soit une semaine après avoir été en contact avec une personne testée positive au COVID-19. /Photo prise le 2 octobre 2020/REUTERS/John Thys

BRUXELLES (Reuters) - En dépit des recommandations de l’Union européenne (UE), Ursula von der Leyen a déclaré qu’elle mettrait fin mardi soir à sa quarantaine, soit une semaine après avoir été en contact avec une personne testée positive au COVID-19.

La présidente de la Commission européenne, médecin de formation, a choisi de se conformer aux règles d’isolement récemment assouplies en Belgique, ignorant les recommandations les plus strictes de l’autorité de santé de l’UE, qui préconise 14 jours de mise à l’isolement.

Malgré l’un des taux de contamination au coronavirus les plus élevés d’Europe, la Belgique a réduit la période de quarantaine obligatoire à sept jours au début du mois.

Le pays n’a pas tenu compte de l’avis du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui a réitéré en septembre sa recommandation d’une quarantaine de deux semaines pour les personnes ayant eu des contacts avec des cas confirmés, néanmoins réduite à dix jours après un test négatif.

Andrea Ammon, à la tête de l’agence, a toutefois indiqué que dans 3% à 4% des cas, des infections par le coronavirus étaient détectées après deux semaines d’isolement.

La cheffe de l’exécutif européen, entrée en contact avec une personne positive au COVID-19 le 29 septembre dernier lors d’une réunion au Portugal, a été testée négative jeudi et lundi.

Sa décision de mettre fin à sa quarantaine prématurément pourrait affaiblir davantage les efforts des Vingt-Sept pour une lutte coordonnée contre la pandémie en Europe.

Alors que les cas de contamination s’envolent à nouveau en Europe, d’autres pays de l’UE ont également choisi d’assouplir leurs règles de quarantaine.

En septembre, la France a réduit la durée d’isolement obligatoire à 7 jours et l’Espagne à 10 jours. L’Italie a maintenu la période de quarantaine à 14 jours, conformément aux recommandations de l’ECDC et de l’Organisation mondiale de la santé.

Francesco Guarascio, version française Juliette Portala, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up