for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Des milliers de Syriens pourraient être évacués du camp d'Al Hol

Près de 15.000 déplacés pourraient être évacués du camp surpeuplé d'Al Hol, dans le nord-est de la Syrie, qui abrite notamment des proches de combattants de l'Etat islamique, ont annoncé les autorités de la région aux mains des forces kurdes. /Photo d'archives/REUTERS/Ali Hashisho

BEYROUTH (Reuters) - Près de 15.000 déplacés pourraient être évacués du camp surpeuplé d’Al Hol, dans le nord-est de la Syrie, qui abrite notamment des proches de combattants de l’Etat islamique, ont annoncé les autorités de la région aux mains des forces kurdes.

Les rebelles des Forces démocratiques syriennes (FDS), majoritairement constituées de miliciens kurdes, ont repris une bonne part du nord et de l’est du pays à l’EI ces dernières années, avec l’appui des Etats-Unis, et détiennent plusieurs milliers de djihadistes, dont les femmes et les enfants ont été placés dans des camps. Parmi eux figurent de nombreux étrangers.

Le camp d’Al Hol abrite à lui seul près de 65.000 personnes, dont 28.000 Syriens, 30.000 Irakiens et 10.000 autres étrangers de diverses nationalités, selon l’Onu.

“Une décision sera prise (prochainement) en ce qui concerne l’évacuation des Syriens du camp”, a annoncé le chef kurde Ilham Ahmed dans une vidéo diffusée par le Conseil démocratique syrien, aile politique des FDS.

“L’administration ne sera pas responsable de ceux qui veulent rester dans le camp”, a-t-il ajouté.

Selon l’Unicef, huit enfants sont morts en août à Al Hol, où les conditions de vie ont été aggravées par l’apparition du COVID-19.

Les dirigeants kurdes ont averti à plusieurs reprises qu’ils ne pouvaient pas détenir les étrangers indéfiniment, mais la question de leur rapatriement fait débat.

La France estime que les djihadistes doivent être jugés sur les lieux où ils ont commis leurs crimes, mais des enfants ont été rapatriés, notamment pour des raisons humanitaires.

Ellen Francis avec la rédaction de Beyrouth, version française Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up