for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Mort de l'émir du Koweït à l'âge de 91 ans, son frère lui succède

L'émir du Koweït, cheikh Sabah al Ahmad al Sabah (photo), est mort à l'âge de 91 ans, annonce mardi la télévision d'Etat. /Photo d'archives/REUTERS/Hamad I Mohammed

KOWEIT (Reuters) - L’émir du Koweït, cheikh Sabah al Ahmad al Sabah, est mort mardi à l’âge de 91 ans aux Etats-Unis où il était hospitalisé depuis le mois de juillet, a annoncé le gouvernement koweïtien dans un communiqué lu à la télévision.

Cheikh Sabah dirigeait le petit émirat du Golfe depuis 2006, et il a piloté sa politique étrangère pendant un demi-siècle. Les autorités ont décrété un deuil national de 40 jours.

Le nouvel émir du Koweït est mécaniquement son frère, Nawaf al Ahmad al Sabah, qui était prince héritier depuis 2006.

Agé de 83 ans, il devrait poursuivre sur la voie menée par son frère défunt, qui avait opté pour une politique de bon voisinage dans une région particulièrement propice aux tensions, estiment des diplomates qui soulignent cependant qu’il n’a pas l’expérience de cheikh Sabah.

“Sur un plan intérieur, le Koweït restera fort, mais à l’extérieur, il va s’affaiblir”, note un diplomate.

En 2006, sa désignation comme prince héritier avait surpris. Il semblait avoir cédé aux pressions de la dynastie des Sabah, en place depuis 250 ans, plutôt qu’à une appétence réelle pour le pouvoir.

En son frère défunt, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a salué mardi “un symbole extraordinaire de sagesse et générosité, un messager de paix, un bâtisseur de ponts” entre les peuples et les nations.

Ahmed Hagagy avec Aziz El Yaakoubi et Lisa Barrington; version française Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up