for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Navalny: Le Kremlin regrette la disparition d'une pièce à conviction

Le Kremlin a regretté vendredi qu'une bouteille d'eau trouvée dans la chambre d'hôtel d'Alexeï Navalny, qui aurait pu servir de preuve dans l'enquête conduite sur son éventuel empoisonnement par un agent neurotoxique, ait été emportée hors du pays par les partisans de l'opposant russe. /Photo prise le 17 septembre 2020/REUTERS

MOSCOU (Reuters) - Le Kremlin a regretté vendredi qu’une bouteille d’eau trouvée dans la chambre d’hôtel d’Alexeï Navalny, qui aurait pu servir de preuve dans l’enquête conduite sur son éventuel empoisonnement par un agent neurotoxique, ait été emportée hors du pays par les partisans de l’opposant russe.

L’équipe de Navalny a précisé jeudi que la bouteille en question, saisie le mois dernier à l’hôtel Xander de Tomsk, avait été emmenée en Allemagne, où un laboratoire avait précisément trouvé des traces de l’agent neurotoxique Novitchok.

Interrogé sur la découverte, le Kremlin a répondu que les spécialistes russes n’avaient pas pu examiner la bouteille et qu’il n’était donc pas en mesure de commenter.

“Nous ne pouvons pas l’expliquer car, comme vous le savez, cette bouteille - si elle existe vraiment - a été emportée en Allemagne ou ailleurs. Donc, quelque chose qui aurait pu devenir la preuve d’un empoisonnement a malheureusement été emporté. Cela (soulève) une question supplémentaire: pourquoi ?”, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov.

La Russie a déclaré qu’elle avait besoin de plus de preuves avant qu’une enquête pénale officielle ne soit ouverte sur l’affaire Navalny.

Tom Balmforth et Dmitry Antonov; version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up