for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Liban: Les exigences du Hezbollah empêchent la formation du gouvernement, selon Geagea

Les demandes du Hezbollah et du mouvement chiite Amal, qui veulent nommer le ministre des Finances, empêchent la mise en œuvre de l'initiative française en vue de la formation rapide d'un nouveau gouvernement, a déclaré vendredi Samir Geagea (photo), chef de file du parti chrétien des Forces libanaises. /Photo d'archives/REUTERS/Mohamed Azakir

BEYROUTH (Reuters) - Les demandes du Hezbollah et du mouvement chiite Amal, qui veulent nommer le ministre des Finances, empêchent la mise en oeuvre de l’initiative française en vue de la formation rapide d’un nouveau gouvernement, a déclaré vendredi Samir Geagea, chef de file du parti chrétien des Forces libanaises.

Mustapha Adib, qui a été chargé de former ce gouvernement, a annoncé jeudi la poursuite des consultations, qui ont semé le doute sur l’engagement pris à l’égard d’Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat français, qui a rencontré le 1er septembre l’ensemble des acteurs politiques du Liban, avait dit avoir reçu l’engagement de ses interlocuteurs qu’un gouvernement “de mission” serait formé dans les 15 jours. Ce délai a expiré mardi.

Tom Perry, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up