for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Insolite

TEST!!Grèce: La police transfère les migrants de Lesbos après l'incendie du camp de Moria

La police grecque a commencé jeudi à déplacer des centaines de migrants bloqués sur l'île de Lesbos vers un nouveau camp de tentes temporaire, plus d'une semaine après que le plus grand camp de migrants de Grèce est parti en fumée. /Photo prise le 17 septembre 2020/REUTERS/Elias Marcou

ATHEÈES (Reuters) - La police grecque a commencé jeudi à déplacer des centaines de migrants bloqués sur l’île de Lesbos vers un nouveau camp de tentes temporaire, plus d’une semaine après que le plus grand camp de migrants de Grèce est parti en fumée.

Destinée à protéger la santé publique, l’opération a jusqu’à présent permis de reloger 450 migrants. Parmi eux, 250 ont été soumis à un dépistage rapide du COVID-19 et 200 autres attendent encore d’être testés.

L’incendie qui a ravagé le camp surpeuplé de Moria la semaine dernière a laissé plus de 12.000 personnes, originaires essentiellement d’Afghanistan, d’Afrique et de Syrie, sans toit ni accès à l’eau et à la nourriture.

Selon les autorités, l’incendie, qui n’a pas fait de blessés, a été déclenché par les migrants. Mardi, les forces de l’ordre grecques ont arrêté cinq migrants et étaient à la recherche d’une sixième personne.

Situé à Kara Tepe, près du port de Mytilène, le nouveau camp de tentes temporaire est prêt à accueillir au moins 5.000 personnes. Certains migrants hésitent néanmoins à accepter le transfert, alors qu’ils espéraient quitter l’île définitivement.

“L’opération se poursuivra jusqu’à ce que tous ceux qui sont dans la rue soient à l’abri”, a commenté un responsable de la police sous couvert d’anonymat.

Plus tôt mercredi, seules 1.200 personnes avaient déménagé volontairement avant que ne commencent à affluer de grands groupes en fin de soirée.

Le camp de tentes de Kara Tepe abritait jeudi matin 1.800 migrants, dont 56 testés positifs au COVID-19, a déclaré un responsable du gouvernement, qui espère que la relocation sera terminée d’ici quelques jours.

Vassilis Triantafyllou et Lefteris Papadimas; version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up