for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le futur gouvernement japonais prend forme, la continuité à l'oeuvre

Yoshihide Suga (photo), qui se prépare à succéder à Shinzo Abe à la tête du gouvernement japonais, va matérialiser son engagement à poursuivre les politiques menées par son prédécesseur en maintenant à leur poste les principaux ministres du cabinet sortant, rapportent mardi des médias japonais. /Photo prise le 14 septembre 2020/REUTERS/Kyodo

TOKYO (Reuters) - Yoshihide Suga, qui se prépare à succéder à Shinzo Abe à la tête du gouvernement japonais, va matérialiser son engagement à poursuivre les politiques menées par son prédécesseur en maintenant à leur poste les principaux ministres du cabinet sortant, rapportent mardi des médias japonais.

Secrétaire général et porte-parole du gouvernement Abe depuis 2012, Suga a été très confortablement élu lundi à la tête du Parti libéral démocrate (PLD). Cette victoire était l’étape nécessaire pour être élu Premier ministre ce mercredi par la Chambre des représentants, où le PLD est majoritaire.

Durant la campagne interne, il a promis de poursuivre nombre des politiques mises en place par Shinzo Abe, qui démissionne pour raisons de santé.

D’après de multiples informations de presse, Taro Aso, ministre sortant des Finances, et Toshimitsu Motegi, chef de la diplomatie japonaise, vont probablement être reconduits, de même que Yasutoshi Nishimura, le ministre de l’Economie.

Taro Kono, qui dirigeait la Défense, passerait lui à l’Intérieur et laisserait son portefeuille à Nobuo Kishi, député et frère cadet de Shinzo Abe, rapporte l’agence de presse Kyodo.

Le ministre sortant de la Santé, Katsunobu Kato, en première ligne dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus, pourrait être nommé au poste de secrétaire général et porte-parole du futur gouvernement Suga.

Les deux hommes se connaissent bien - Kato a été l’adjoint de Suga - et sa proximité avec le futur Premier ministre, essentielle pour occuper ce poste, de même que l’expérience acquise au ministère de la Santé seront d’autant plus cruciales que le combat sanitaire a été érigé au rang de priorité.

“Nous ferons tout ce qui est possible pour nous procurer les vaccins et les médicaments nécessaires à la protection de la vie et de la santé de la population et pour soutenir les institutions médicales”, a déclaré mardi le député Hakubun Shimomura, ancien ministre de l’Education chargé de la ligne politique du parti majoritaire.

Elaine Lies, Antoni Slodkowski, Chang-ran Kim et Chris Gallagher; version française Henri-Pierre André, édité par Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up