for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Coronavirus: Les élèves italiens de retour à l'école, entre joie et inquiétude

À Rome. Après une fermeture de six mois, la plus longue en Europe, l'Italie a rouvert lundi la plupart de ses écoles, mettant à l'épreuve les capacités d'organisation du gouvernement, les nerfs des enseignants et la maîtrise de soi des étudiants, excités d'être de retour. /Photo prise le 14 septembre 2020/REUTERS/Remo Casilli

ROME (Reuters) - Après une fermeture de six mois, la plus longue en Europe, l’Italie a rouvert lundi la plupart de ses écoles, mettant à l’épreuve les capacités d’organisation du gouvernement, les nerfs des enseignants et la maîtrise de soi des étudiants, excités d’être de retour.

Les écoles dans 13 des 20 régions du pays ont repris avec précaution des cours en présentiel, permettant le retour aux pupitres de 5,6 millions d’étudiants. Les sept régions restantes ont décidé d’attendre encore une semaine.

“Il y a un énorme enthousiasme de la part des enseignants et des étudiants. Nous sommes très contents de nous revoir à nouveau, mais c’est aussi compliqué de ne pas trop se rapprocher,” a dit Patrizia Zucchetta, maîtresse d’école primaire à Rome.

Dans ses efforts pour enrayer la propagation du coronavirus, le gouvernement avait fermé les écoles début mars. Les mesures appliquées pour garantir la propreté des classes et limiter de nouvelles contagions ont été sujettes à controverse.

“Au début il va y avoir des difficultés,” a reconnu dimanche le Premier ministre Giuseppe Conte.

Beaucoup des 2,3 millions de pupitres individuels nécessaires pour maintenir la distance sociale de sécurité ne sont pas arrivés à temps, selon les syndicats, et des milliers de postes d’enseignant restent sans titulaire. Les enseignants déjà en place ont quant à eux exprimé leurs craintes sur les risques auxquels ils font face.

“On est en train de suivre les protocoles de sécurité, mais il y a la peur et surtout l’incertitude quant à l’évolution de l’année scolaire. Beaucoup d’enseignants sont très inquiets,” a dit Alessandro Capata, directeur adjoint de l’école secondaire d’Avogadro, à Rome.

Des parents ont aussi exprimé leurs doutes pour les mois à venir. Les écoles demandent à ce que les enfants présentant le moindre symptôme de rhume ou de fièvre restent à la maison. Les élèves au-dessus de six ans doivent porter des masques en dehors des classes et éviter tout contact physique.

Crispian Balmer, version française Flora Gomez, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up