for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Deux laboratoires français et suédois confirment l'empoisonnement de Navalny, selon Berlin

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que deux laboratoires indépendants français et suédois avaient confirmé l'empoisonnement de l'opposant russe Alexeï Navalny (photo) par un agent innervant de la famille du Novitchok. /Photo d'archives/REUTERS/Tatyana Makeyeva/File Photo

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand a annoncé lundi que deux laboratoires indépendants français et suédois avaient confirmé l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny par un agent innervant de la famille du Novitchok.

Alexeï Navalny a été victime d’un malaise le 20 août à bord d’un avion entre la Sibérie et Moscou après avoir bu du thé à l’aéroport. Hospitalisé dans un premier temps à Omsk, en Sibérie, il a été transféré le 22 août en Allemagne.

Dès le 2 septembre, Berlin a déclaré que des tests toxicologiques réalisés par un laboratoire de l’armée allemande avaient apporté des “preuves sans équivoque” d’empoisonnement par une molécule de la classe des inhibiteurs de la cholinestérase, à laquelle appartient le Novitchok.

Les examens menés par les laboratoires français et suédois ont confirmé ces résultats initiaux, a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert.

“Nous réitérons notre appel à la Russie pour qu’elle s’explique sur ses événements. Nous sommes en contact étroit avec nos partenaires européens pour prendre de nouvelles mesures”, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Moscou n’a engagé pour l’heure que des vérifications préliminaires sur cette affaire, sans ouvrir d’enquête.

Thomas Seythal, version française Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up