for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Berlusconi a quitté l'hôpital après avoir surmonté "l'épreuve la plus dangereuse" de sa vie

L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi (photo) a quitté lundi l'hôpital de Milan où il était soigné après avoir contracté le COVID-19, disant avoir surmonté "l'épreuve la plus dangereuse" de son existence. /Photo prise le 24 janvier 2020/REUTERS/Ciro de Luca

MILAN (Reuters) - L’ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi a quitté lundi l’hôpital de Milan où il était soigné après avoir contracté le COVID-19, disant avoir surmonté “l’épreuve la plus dangereuse” de son existence.

Agé de 83 ans, Silvio Berlusconi avait été admis au soir du 3 septembre à l’hôpital San Raffaele, souffrant d’une légère infection pulmonaire après avoir été contaminé par le SARS-CoV-2 lors de vacances en Sardaigne.

“Je me suis dit, avec satisfaction, ‘tu t’en es encore une fois sorti’”, a-t-il déclaré, tout sourire, à sa sortie.

Son médecin personnel, Alberto Zangrillo, avait déclaré la semaine dernière qu’Il Cavaliere souffrait d’une pneumonie et qu’il était considéré comme un patient à risque élevé du fait de son âge et de son état de santé, notamment ses problèmes cardiaques.

Le Dr Zangrillo avait ajouté que Berlusconi n’aurait sans doute pas survécu s’il avait développé les mêmes symptômes en mars ou avril, au plus fort de la première vague de l’épidémie, et qu’il avait bénéficié des progrès réalisés dans la prise en charge médicale du COVID-19.

“Chacun d’entre nous est exposé au risque d’infecter d’autres personnes. Je réitère mon appel à la responsabilité personnelle et sociale maximale de chacun”, a dit Berlusconi.

James Mackenzie et Crispian Balmer; version française Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up