for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Hongrie: Une radio critique d'Orban pas assurée de pouvoir continuer à émettre

Le conseil hongrois de l'audiovisuel a annoncé vendredi qu'il n'allait pas renouveler automatiquement la licence d'une radio d'opposition, alimentant à nouveau les inquiétudes sur la liberté de presse sous le gouvernement nationaliste de Viktor Orban (en photo). /Photo prise le 18 juillet 2020/REUTERS/John Thys

BUDAPEST (Reuters) - Le conseil hongrois de l’audiovisuel a annoncé vendredi qu’il n’allait pas renouveler automatiquement la licence d’une radio d’opposition, alimentant à nouveau les inquiétudes sur la liberté de presse sous le gouvernement nationaliste de Viktor Orban.

Klub Radio est l’un des rares médias critiques à l’égard du Premier ministre hongrois, dont le contrôle croissant des médias lui vaut d’être accusé par l’Union européenne d’atteintes à l’Etat de droit et aux principes démocratiques.

Les émissions de Klub Radio donnent très souvent la parole aux membres des partis d’opposition et à des invités qui n’hésitent pas à critiquer la politique gouvernementale lors des débats.

Le conseil de l’audiovisuel, dont les membres sont nommés par le gouvernement, a déclaré qu’il ouvrirait la fréquence a d’autres radios en raison d’une série d’infractions réglementaires de Klub Radio dont il n’a pas précisé la nature.

Cette dernière a démenti toute infraction sur son site internet.

Si elle veut continuer d’émettre, Klub doit faire une nouvelle demande de licence qui expirera en février 2021 et à laquelle d’autres radios pourront prétendre, a indiqué le conseil de l’audiovisuel. Si elle n’obtient pas de fréquence, elle ne pourra diffuser qu’en ligne.

Klub faisait autrefois partie d’un réseau de radios nationales national mais elle ne diffuse plus que sur Budapest depuis des années après avoir perdu ses licences nationales.

Elle est perçue comme une radio pour intellectuels classés à gauche et son audience quotidienne est d’environ 200.000 personnes, soit 2% de la population hongroise.

Marton Dunai, version française Diana Mandiá

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up