for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

La Lituanie critique l'inaction de l'Union européenne vis-à-vis de la Biélorussie

Le manque d'action de l'Union européenne vis-à-vis de la Biélorussie sape la crédibilité de sa politique étrangère, estime le ministre lituanien des affaires étrangère Linas Linkevicius (photo) dans une interview au Financial Times publiée dimanche. /Photo prise le 15 mai 2020/REUTERS/Ints Kalnins

PARIS (Reuters) - Le manque d’action de l’Union européenne (UE) vis-à-vis de la Biélorussie sape la crédibilité de sa politique étrangère, estime le ministre lituanien des affaires étrangère Linas Linkevicius dans une interview au Financial Times publiée dimanche.

L’Union européen doit encourager la démocratie et contrer l’influence de la Russie en Biélorussie, poursuit Linas Linkevicius, soulignant que l’UE doit apporter une “aide concrète” à l’opposition biélorusse.

“Parfois, nous réagissons trop tard et nos mesures n’impressionnent ni la société, ni les gens au pouvoir”, dit le ministre lituanien.

“Le peuple biélorusse ne doit pas se sentir abandonné”, poursuit-il.

Linas Linkevicius dit qu’il aurait souhaité voir l’UE adopter des sanctions à l’image de celles prises par les Etats baltes.

Fin août, la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie ont annoncé des restrictions de déplacement à l’encontre d’une trentaine de responsables biélorusses, dont le président Alexandre Loukachenko.

L’opposante biélorusse Svetlana Tsikhanouskaïa a demandé vendredi aux Nations unis de condamner la répression orchestrée par Alexandre Loukachenko contre les manifestants qui dénoncent les conditions dans lesquelles il a été réélu à la présidence, le 9 août dernier.

Alexandre Loukachenko est à la tête de la Biélorussie depuis 1994.

Kanishka Singh, version française Matthieu Protard

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up