for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

La Turquie prolonge son exploration en Méditerranée, colère de la Grèce

La Turquie a annoncé lundi que les travaux exploratoires de son navire Oruç Reis dans une zone contestée en Méditerranée orientale se poursuivraient jusqu'au 12 septembre, provoquant la colère de la Grèce, qui revendique ces eaux et considère ces études sismiques comme illégales. /Photo d'archives/REUTERS/Murad Sezer

ISTANBUL/ATHENES (Reuters) - La Turquie a annoncé lundi que les travaux exploratoires de son navire Oruç Reis dans une zone contestée en Méditerranée orientale se poursuivraient jusqu’au 12 septembre, provoquant la colère de la Grèce, qui revendique ces eaux et considère ces études sismiques comme illégales.

Les deux pays, alliés à l’Otan, ont mené des manoeuvres militaires dans la région, soulignant le danger d’une escalade des tensions.

Alors que les travaux exploratoires de l’Oruç Reis devaient prendre fin ce mardi, la marine turque a publié un nouvel avis indiquant que ceux-ci se prolongeraient jusqu’au 12 septembre.

Cette annonce intervient après que l’Union européenne a appelé au dialogue et demandé à Ankara de ne pas prendre de mesures unilatérales à même d’exacerber les tensions en Méditerranée orientale. Bruxelles a fait savoir qu’il préparait des sanctions contre la Turquie.

Le ministère grec des Affaires étrangères a qualifié d’illégal le nouvel avis publié par la marine turque et a appelé Ankara à apaiser les tensions et oeuvrer à la stabilité dans la région.

“La Turquie continue d’ignorer les appels au dialogue et d’accroître les provocations”, a-t-il dit dans un communiqué. “La Grèce ne sera pas soumis au chantage”.

Tuvan Gumrukcu et Renee Maltezou; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up