for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

La Russie ne voit pas la nécessité d'intervenir en Biélorussie

La Russie ne voit pas la nécessité d'envoyer des forces en Biélorussie en soutien au président Alexandre Loukachenko, qui contrôle la situation, a déclaré le Kremlin lundi. /Photo d'archives/REUTERS/Evgenia Novozhenina

MOSCOU (Reuters) - La Russie ne voit pas la nécessité d’envoyer des forces en Biélorussie en soutien au président Alexandre Loukachenko, qui contrôle la situation, a déclaré le Kremlin lundi.

Alexandre Loukachenko est confronté à un mouvement de contestation depuis l’annonce de sa réélection à l’issue du scrutin présidentiel du 9 août, jugé frauduleux par l’opposition qui a une nouvelle fois manifesté en masse dimanche à Minsk.

Vladimir Poutine a déclaré la semaine dernière avoir mis sur pied une unité spéciale de police pour soutenir Alexandre Loukachenko, à la demande de ce dernier. Le président russe avait néanmoins précisé qu’une telle force serait déployée seulement si la situation échappait à tout contrôle en Biélorussie.

S’exprimant au cours d’une conférence téléphonique, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré lundi que les forces de sécurité biélorusses et les dirigeants du pays maîtrisaient la situation “de manière relativement assurée”.

La Russie se tient aussi prête à aider la Biélorussie à modifier sa Constitution si celle-ci en fait la demande, a ajouté Dmitri Peskov.

La Russie a modifié en juillet sa propre Constitution, ce qui pourrait permettre à Vladimir Poutine de rester au pouvoir jusqu’en 2036.

Alexandre Loukachenko, cité par l’agence RIA, a promis le 17 août qu’une nouvelle élection présidentielle aurait lieu en Biélorussie après une réforme de la Constitution.

Gabrielle Tétrault-Farber et Maxim Rodionov; version française Bertrand Boucey

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up