for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Nouvelle manifestation anti-Kremlin dans l'extrême-orient russe

A Khabarovsk. Des milliers de personnes sont descendues samedi dans les rues de Khabarovsk, ville située dans l'extrême-orient de la Russie, pour protester à nouveau contre la gestion par le président Vladimir Poutine d'une crise politique régionale et de l'empoisonnement présumé d'un opposant au Kremlin. /Photo prise le 29 août 2020/REUTERS/Evgenii Pereverzev

(Reuters) - Des milliers de personnes sont descendues samedi dans les rues de Khabarovsk, ville située dans l’extrême-orient de la Russie, pour protester à nouveau contre la gestion par le président Vladimir Poutine d’une crise politique régionale et de l’empoisonnement présumé d’un opposant au Kremlin.

“Poutine, prenez du thé”, ont scandé les manifestants en référence aux circonstances dans lesquelles le politicien de l’opposition Alexeï Navalny est tombé malade ce mois-ci. Transféré en Allemagne, l’avocat de 44 ans a été placé en coma artificiel.

Les habitants de Khabarovsk, située à quelque 6.100 km à l’est de la capitale Moscou, ont commencé à organiser des manifestations hebdomadaires après l’arrestation le 9 juillet de Sergueï Furgal sur des accusations de meurtre que le populaire gouverneur de la région rejette.

Aux yeux des partisans de Furgal, la détention de celui-ci est une décision politique. Durant la manifestation, ils ont dénoncé sur des pancartes la “répression” et la “dictature” et ont demandé que Furgal soit remis en liberté et puisse revenir à Khabarovsk.

Olzhas Auyezov; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up