for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le Brésil dit qu'il arrêtera de lutter contre la déforestation, puis se ravise

Le ministère brésilien de l'Environnement a déclaré vendredi qu'il continuerait de lutter contre la déforestation, effectuant un revirement spectaculaire après avoir annoncé plus tôt dans la journée qu'il n'avait plus les moyens financiers de continuer à déployer des agents à cette fin en Amazonie. /Photo prise le 28 août 2020/REUTERS/Amanda Perobelli

BRASILIA (Reuters) - Le ministère brésilien de l’Environnement a déclaré vendredi qu’il continuerait de lutter contre la déforestation, effectuant un revirement spectaculaire après avoir annoncé plus tôt dans la journée qu’il n’avait plus les moyens financiers de continuer à déployer des agents à cette fin en Amazonie.

Le ministère joue un rôle vital dans la lutte contre la déforestation, en déployant des équipes pour effectuer de dangereuses missions contre des bûcherons et des mineurs illégaux opérant dans la plus grande forêt tropicale au monde.

L’annonce initiale effectuée vendredi après-midi avait provoqué un choc, particulièrement en cette période de déforestation accrue et sur fond de critiques de la part d’activistes et d’investisseurs étrangers sur la politique environnementale du Brésil.

Dans un premier temps, le ministère a cité une décision du bureau du budget fédéral de bloquer certains fonds qui avaient été alloués aux gardes forestiers. Il a indiqué que la décision avait été ordonnée par les services du secrétaire général du président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

Mais le vice-président Hamilton Mourao, que Jair Bolsonaro a chargé de gérer la question de l’Amazonie, a rapidement démenti le retrait de ce financement, accusant le ministre de l’Environnement Ricardo Salles de s’être “emballé”.

“Cela ne va pas se produire”, a-t-il assuré devant les journalistes. “Il n’y aura pas de blocage des 60 millions de reals (11,1 millions de dollars)”.

Mourao a déclaré que le gouvernement cherchait des fonds auprès de quasiment tous les ministères pour financer l’aide fédérale que les Brésiliens reçoivent pour faire face à l’impact de la crise sanitaire du coronavirus. Il a ajouté que l’annonce du ministère de l’Environnement était basée sur un document non-finalisé.

Par la suite, le ministère a fait savoir que les fonds avaient été “débloqués cet après-midi” et que “les opérations pour combattre la déforestation illégale vont continuer normalement”.

Ricardo Brito et Jake Spring, avec Pedro Fonseca; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up