for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Coronavirus: Séoul ordonne aux médecins de lever la grève face à la hausse des cas

La Corée du Sud a ordonné mercredi aux médecins de la capitale Séoul de reprendre le travail alors qu'ils débutaient une grève de trois jours pour protester contre plusieurs propositions du gouvernement, dont l'une pour accroître le nombre de médecins en vue de crises sanitaires comme celle liée au coronavirus. /Photo prise le 26 août 2020/REUTERS/Kim Hong-Ji

SEOUL (Reuters) - La Corée du Sud a ordonné mercredi aux médecins de la capitale Séoul de reprendre le travail alors qu’ils débutaient une grève de trois jours pour protester contre plusieurs propositions du gouvernement, dont l’une pour accroître le nombre de médecins en vue de crises sanitaires comme celle liée au coronavirus.

Ce mouvement de grève intervient alors que la Corée du Sud fait face à l’une de ses pires flambées de l’épidémie. Les autorités sanitaires ont fait état de 320 nouveaux cas de contamination confirmés au cours des vingt-quatre dernières heures. Au moins une centaine de cas supplémentaires ont été rapportés quotidiennement depuis plus d’une semaine.

Selon l’agence de presse Yonhap, les débrayages organisés mercredi par les internes ont forcé les cinq plus grands hôpitaux sud-coréens à réduire leurs heures de service et à reporter des interventions chirurgicales programmées par avance. Plusieurs milliers de médecins devaient prendre part à la grève.

“Le gouvernement n’a désormais pas d’autre choix que de prendre les mesures légales nécessaires pour ne pas mettre la vie et la sécurité des citoyens en danger, a dit le ministre de la Santé, Park Neung-hoo, lors d’un point de presse.

Par crainte de nouvelles crises sanitaires, le gouvernement veut augmenter de 4.000 le nombre d’étudiants en médecine au cours des dix prochaines années.

Les étudiants, eux, estiment que ce projet aurait pour effet de surcharger inutilement un secteur déjà hautement concurrentiel et que les fonds pourraient plutôt être utilisés pour revaloriser les salaires des internes actuels et les encourager à quitter Séoul pour des zones rurales où il y a un déficit de personnel médical.

Sangmi Cha et Josh Smith; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up