for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Ottawa presse Pékin de libérer deux ressortissants canadiens

Le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne (à gauche), s'est entretenu mardi à Rome avec son homologue chinois Wang Yi (à droite) et a appelé la Chine à libérer les deux ressortissants canadiens qu'elle détient, a rapporté le gouvernement canadien. /Photo prise le 25 août 2020/REUTERS/Yara Nardi

ROME (Reuters) - Le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, s’est entretenu mardi à Rome avec son homologue chinois Wang Yi et a appelé la Chine à libérer les deux ressortissants canadiens qu’elle détient, a rapporté le gouvernement canadien.

Le chef de la diplomatie canadienne a aussi fait part de l’opposition d’Ottawa au traitement de Hong Kong par Pékin, a déclaré un représentant canadien sous couvert d’anonymat du fait du caractère sensible de la situation.

En Europe dans le cadre d’une visite officielle, François-Philippe Champagne s’est entretenu avec Wang Yi dans un hôtel de la capitale italienne pendant 90 minutes. Les deux représentants s’étaient auparavant rencontrés au Japon en novembre dernier.

Les liens entre le Canada et la Chine se sont détériorés depuis l’arrestation en décembre 2018 à Vancouver de la directrice financière du groupe chinois Huawei, Meng Wanzhou, qui fait l’objet d’une demande d’extradition des Etats-Unis.

Peu après, les autorités chinoises ont arrêté les ressortissants canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig, accusés d’espionnage.

“Le ministre Champagne a de nouveau réitéré que les cas de Michael Kovrig et Michael Spavor demeurent une haute priorité (...) et que le Canada continue d’appeler la Chine à les relâcher immédiatement”, a rapporté le ministère canadien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Wang a dit à Champagne que la décision du Canada d’arrêter sans aucune provocation des citoyens chinois a mené à de “sérieuses difficultés” dans les relations bilatérales, a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères.

Dans un communiqué, il a ajouté que Wang a incité le gouvernement canadien à prendre dès que possible des mesures pour supprimer les obstacles au développement des relations entre la Chine et le Canada.

Les deux représentants ont aussi “discuté de l’importance d’une collaboration mondiale face au COVID-19, dont la recherche d’un vaccin”, a indiqué le ministère canadien des Affaires étrangères.

Yara Nardi à Rome; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up