for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le gouvernement soudanais dit ne pas avoir été mandaté pour normaliser les relations avec Israël

Le premier ministre soudanais Abdalla Hamdok (photo) a dit au secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo ne pas avoir été mandaté pour entamer une normalisation des relations avec Israël. /Photo prise le 14 février 2020/REUTERS/Hannibal Hanschke

KHARTOUM (Reuters) - Le premier ministre soudanais Abdalla Hamdok a dit au secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo ne pas avoir été mandaté pour entamer une normalisation des relations avec Israël, tout en soulignant que ce dossier ne devrait pas être liée au retrait du Soudan de la liste d’américaine des pays qui soutiennent le terrorisme.

Le chef de la diplomatie américaine est arrivé au Soudan à l’issue de ce qu’il a qualifié de premier vol direct entre Tel-Aviv et Khartoum, alors que Washington cherche à rapprocher le Soudan de l’Etat hébreu.

Mike Pompeo, qui s’est entretenu mardi avec Abdalla Hamdok et le général Abdel Fattah al Bourhan, chef du Conseil militaire de transition, a qualifié le retour à la démocratie d’”opportunité unique qui n’arrive qu’une fois par génération”.

Les Etats-Unis ont rétabli leurs relations avec le Soudan après l’éviction en 2019 du président Omar Hassan el Béchir à l’issue d’un vaste mouvement de contestation. Le pays est dirigé depuis un an par un exécutif de transition civil et militaire censée siéger 39 mois.

Abdalla Hamdok a donc expliqué au secrétaire d’Etat américain que ce gouvernement de transition “n’avait pas la légitimité nécessaire (...) pour décider d’une normalisation avec Israël”. La question pourra être abordée lorsque toutes les instances étatiques seront en place, a-t-il poursuivi, évoquant l’organe législatif qui doit encore être formé, selon le porte-parole du gouvernement, Faisal Saleh.

“Le Premier ministre a demandé à l’administration américaine de séparer la question du retrait du Soudan de la liste des pays soutenant le terrorisme de celle de la relation avec Israël”, a-t-il ajouté.

Mike Pompeo est en tournée dans la région pour tenter d’obtenir des accords similaires à celui que les Emirats arabes unis ont conclu récemment avec Israël.

Khalid Abdelaziz, Dan Williams, Nadine Awadalla et Omar Fahmy, version française Diana Mandiá, édité par Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up