for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Coronavirus: Premier cas de réinfection confirmée à Hong Kong

Un habitant de Hong Kong ayant guéri du COVID-19 a été de nouveau contaminé par le nouveau coronavirus quatre mois et demi plus tard, ce qui en fait le premier cas confirmé de réinfection chez l'être humain. /Photo prise le 29 juin 2020/REUTERS/Tyrone Siu

HONG KONG (Reuters) - Un habitant de Hong Kong ayant guéri du COVID-19 a été de nouveau contaminé par le nouveau coronavirus quatre mois et demi plus tard, ce qui en fait le premier cas confirmé de réinfection chez l’être humain, ont annoncé lundi des chercheurs de l’université de Hong Kong.

Cette découverte donne à penser que la maladie, qui a fait plus de 800.000 morts dans le monde, est susceptible de continuer à se propager en dépit de l’immunité de groupe, ont-ils souligné.

Le patient, un homme âgé de 33 ans, avait été déclaré guéri du COVID-19 en avril dernier mais il a été testé positif une deuxième fois après son retour d’Espagne via le Royaume-Uni le 15 août.

L’homme a été contaminé par une souche de coronavirus différente de sa première infection et il n’a développé aucun symptôme la deuxième fois.

“Cette découverte ne signifie pas que la vaccination sera inutile”, a déclaré à Reuters le docteur Kai-Wang To, l’un des auteurs de cette étude.

“L’immunité induite par la vaccination peut être différente de celle d’une infection naturelle.”

Des cas de personnes testées positives au nouveau coronavirus après leur guérison ont déjà été signalés en Chine continentale. On ignore cependant s’il agissait d’une nouvelle contamination, comme pour le patient de Hong Kong, ou si le virus était toujours présent dans leur corps après l’infection initiale.

Farah Master à Hong Kong, Roxanne Liu à Pékin et Kate Kelland à Londres, version française Diana Mandiá

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up