for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Coronavirus: Séoul rend le port du masque obligatoire dans toute la ville

La ville de Séoul a rendu lundi pour la première fois obligatoire le port du masque dans les lieux publics à l’intérieur comme à l’extérieur, pour lutter contre la forte hausse du nombre de cas de contamination par le coronavirus enregistrée dans la capitale. /Photo prise le 19 août 2020/REUTERS/Heo Ran

SEOUL (Reuters) - La ville de Séoul a rendu lundi pour la première fois obligatoire le port du masque dans les lieux publics à l’intérieur comme à l’extérieur, pour lutter contre la forte hausse du nombre de cas de contamination par le coronavirus enregistrée dans la capitale.

En mai, les autorités de la ville avaient déjà rendu le port du masque obligatoire dans les transports publics et les taxis, mais cette nouvelle flambée a fait craindre aux responsables de la santé que le pays ne doive imposer un niveau plus strict de mesures de distanciation sociale.

“Si nous ne parvenons pas à aplatir la courbe cette semaine, nous craignons que le virus ne se propage à l’ensemble du pays”, a déclaré Yoon Tae-ho, un fonctionnaire du ministère sud-coréen de la santé.

Le Centres de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) a fait état de 266 nouveaux cas de contamination dimanche, contre 397 la veille, ce qui porte le total à 17.665 cas et 309 morts.

Le protocole sanitaire de la Corée du Sud, fondé sur un dépistage massif et un système de traçage performant, s’est révélé dans un premier temps très efficace.

Yoon Tae-ho a reconnu toutefois que, depuis, les autorités sanitaires n’avaient pas été en mesure de déterminer les voies de transmission d’environ 20% des nouveaux cas, ce qui soulève des inquiétudes quant aux “propagateurs silencieux”.

Il a recommandé à la population de rester chez elle et d’annuler tout voyage non essentiel.

Les autorités sanitaires envisagent le cas échéant d’imposer des règles de distanciation sociale encore plus strictes, qui se traduiraient par la fermeture des écoles et des entreprises.

Josh Smith; version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up