for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

L'incendie de Natanz dû à un sabotage, selon un officiel

L'incendie survenu le mois dernier sur le site nucléaire iranien de Natanz (photo) est dû à un sabotage, a déclaré dimanche le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique à la chaîne de télévision publique al-Alam. /Photo prise le 2 juillet 2020/Atomic Energy Organization of Iran/WANA (West Asia News Agency) via REUTERS

DUBAÏ (Reuters) - L’incendie survenu le mois dernier sur le site nucléaire iranien de Natanz est dû à un sabotage, a déclaré dimanche le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique à la chaîne de télévision publique al-Alam.

“L’explosion de l’installation nucléaire de Natanz était le résultat d’opérations de sabotage, les autorités de sécurité révéleront en temps voulu la raison de l’explosion”, a dit Behrouz Kamalvandi.

Selon des responsables iraniens, l’incendie a causé des dommages importants susceptibles de ralentir le développement de centrifugeuses d’enrichissement d’uranium.

Principale usine iranienne d’enrichissement de l’uranium, le site de Natanz, d’une superficie de 100.000 mètres carrés et construit à huit mètres sous terre, fait partie des installations surveillées par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Des responsables iraniens ont déclaré que l’incendie était peut-être lié à un cyber-sabotage et ont averti que Téhéran exercerait des représailles contre tout pays menant de telles attaques.

Un article de l’agence de presse iranienne Irna évoquait en juillet la possibilité d’un sabotage par des ennemis comme Israël et les États-Unis, sans les accuser directement.

Des responsables israéliens se sont refusé à tout commentaire dimanche à ce sujet.

Parisa Hafezi, version française Elizabeth Pineau

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up