for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA: Trump, en réponse aux démocrates, dit empêcher l'"anarchie"

Accusé par les démocrates d'avoir provoqué le chaos et d'être un dirigeant malhonnête, Donald Trump a contre-attaqué vendredi en déclarant qu'il était le seul à empêcher une "totale anarchie" et que les démocrates, et non lui, provoqueraient le chaos aux Etats-Unis si Joe Biden venait à être élu président en novembre. /Photo prise le 21 août 2020/REUTERS/Tom Brenner

WASHINGTON/ARLINGTON, Virginie (Reuters) - Accusé par les démocrates d’avoir provoqué le chaos et d’être un dirigeant malhonnête, Donald Trump a contre-attaqué vendredi en déclarant qu’il était le seul à empêcher une “totale anarchie” et que les démocrates, et non lui, provoqueraient le chaos aux Etats-Unis si Joe Biden venait à être élu président en novembre.

“Si nos opposants l’emportent, personne ne sera en sécurité dans notre pays”, a dit l’actuel locataire républicain de la Maison blanche à des activistes conservateurs lors d’un déplacement à Arlington, en Virginie.

“Je suis la seule chose qui se dresse entre le rêve américain et la totale anarchie, la folie et le chaos”, a-t-il ajouté durant son discours, le premier depuis la fin jeudi soir de la convention nationale du Parti démocrate qui a formalisé la nomination de Joe Biden comme son rival pour le scrutin du 3 novembre.

Donald Trump a de nouveau mis en avant la question du maintien de l’ordre, devenue centrale dans sa campagne depuis le début des manifestations contre les discriminations raciales et les violences policières, donnant un aperçu des thèmes qui seront abordés lors de la convention nationale du Parti républicain la semaine prochaine.

Il a déclaré que la police avait été affaiblie dans les villes “dirigées par les démocrates” et cité une flambée des meurtres à Chicago, Minneapolis, New York et Philadelphie, appelant les Américains à tourner le dos aux “socialistes de la gauche radicale et aux marxistes”.

Au cours des quatre soirées de la convention démocrate, organisée virtuellement du fait de la crise sanitaire liée au coronavirus, les multiples intervenants - dont l’ancien président démocrate Barack Obama et des figures républicaines - ont dénoncé le chaos des quatre années de Donald Trump à la Maison blanche.

Doina Chiacu, Jeff Mason et Susan Heavey; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up