for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Biélorussie: Tikhanouskaïa ne sera pas candidate en cas de nouveau scrutin

L'opposante biélorusse Svetlana Tikhanouskaïa (photo), qui a constitué la plus grande menace pour le président Alexandre Loukachenko depuis que celui-ci a accédé au pouvoir en 1994, a déclaré dans un entretien diffusé vendredi qu'elle ne se porterait pas candidate si un nouveau scrutin venait à être organisé. /Photo prise le 10 août 2020/REUTERS/Vasily Fedosenko

MOSCOU (Reuters) - L’opposante biélorusse Svetlana Tikhanouskaïa, qui a constitué la plus grande menace pour le président Alexandre Loukachenko depuis que celui-ci a accédé au pouvoir en 1994, a déclaré dans un entretien diffusé vendredi qu’elle ne se porterait pas candidate si un nouveau scrutin venait à être organisé.

Sortie de l’ombre suite à l’arrestation en mai de son mari Sergueï Tikhanouski, un blogueur très connu qui s’était porté candidat, Svetlana Tikhanouskaïa s’est réfugiée en Lituanie après qu’Alexandre Loukachenko a revendiqué une large victoire lors du scrutin du 9 août.

“Je n’ai pas prévu de me présenter moi-même”, a-t-elle dit dans un entretien à Belsat TV à la question de savoir si son mari ou elle envisageaient de se porter candidats si une nouvelle élection présidentielle était organisée, comme l’opposition l’a souhaité.

Tikhanouskaïa, âgée de 37 ans, a dit en avoir “plus qu’assez” de la politique, en réponse à une question en ce sens. L’ancienne professeure d’anglais n’était pas censée devenir la cheffe de file de l’opposition biélorusse, mais l’arrestation de son mari et l’exclusion d’autres candidats ont fait d’elle la principale rivale de Loukachenko.

Elle a appelé vendredi à des nouvelles manifestations en Biélorussie dans le but de contraindre les autorités à organiser un nouveau scrutin.

Andreï Ostroukh; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up