for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Corée du Sud: Arrestation du chef d'une secte liée à un foyer de COVID-19

Un tribunal sud-coréen a autorisé samedi l'arrestation de Lee Man-hee (en photo sur l'écran), fondateur de la secte Shincheonji, liée au plus important foyer de contamination au nouveau coronavirus dans le pays, a rapporté l'agence de presse officielle Yonhap. /Photo prise le 2 mars 2020/REUTERS/Heo Ran

SEOUL (Reuters) - Un tribunal sud-coréen a autorisé samedi l’arrestation du fondateur d’une secte controversée liée au plus important foyer de contamination au nouveau coronavirus dans le pays, a rapporté l’agence de presse officielle Yonhap.

Le tribunal du district de Suwon a approuvé un mandat d’arrêt visant Lee Man-hee, messie autoproclamé et fondateur de la secte chrétienne Shincheonji, à laquelle ont été attribués plus de 5.200 cas confirmés d’infection en Corée du Sud - soit 36% du nombre total de cas confirmés dans le pays, selon les données des autorités sanitaires mises à jour vendredi.

Le parquet accuse Lee d’avoir conspiré avec des dirigeants de la secte pour cacher certaines informations sur ses membres et les lieux de rendez-vous au moment de rendre compte aux autorités sanitaires, en février, alors que l’épidémie était à un pic, a indiqué Yonhap.

Lee, âgé de 89 ans, est aussi suspecté d’avoir détourné environ 5,6 milliards de wons (4,69 millions de dollars) appartenant à la secte et d’avoir organisé sans autorisation des rassemblements sur des propriétés du gouvernement régional.

D’après Yonhap, Lee avait été gardé dans un centre de détention dans l’attente du verdict de la cour et a été directement arrêté samedi matin.

Joyce Lee; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up