for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Les USA disposés à un "accord équilibré" avec la Corée du Nord

Le numéro deux du département d'Etat américain, Stephen Biegun (photo), a nié mercredi des rumeurs selon lesquelles il cherchait à rencontrer des représentants nord-coréens durant sa visite à Séoul cette semaine, mais il a rappelé que Washington était disposé à reprendre les pourparlers avec Pyongyang. /Photo prise le 8 juillet 2020/REUTERS/Chung Sung-Jun

SEOUL (Reuters) - Le numéro deux du département d’Etat américain, Stephen Biegun, a nié mercredi des rumeurs selon lesquelles il cherchait à rencontrer des représentants nord-coréens durant sa visite à Séoul cette semaine, mais il a rappelé que Washington était disposé à reprendre les pourparlers avec Pyongyang.

Celui qui a mené par le passé les discussions de travail avec la Corée du Nord a rencontré mercredi le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, et s’est ensuite entretenu avec d’autres hauts représentants à Séoul.

De sources sud-coréennes, les discussions ont porté sur un éventail de sujets, allant de la lutte contre la pandémie de coronavirus aux négociations sur le partage des coûts du déploiement de l’armée américaine en Corée du Sud, mais avec pour thème principal le dossier nord-coréen.

Le déplacement à Séoul de la délégation américaine menée par Stephen Biegun intervient alors que la Corée du Nord a rappelé en début de semaine qu’elle n’était pas disposée à rouvrir les négociations avec les Etats-Unis tant que ceux-ci continueraient d’adopter une attitude “hostile”.

Cette visite a alimenté les spéculations autour d’un effort de dernière minute de Washington pour raviver les échanges avec Pyongyang avant l’élection présidentielle américaine de novembre. Biegun a rejeté cette idée.

“Laissez-moi être absolument clair: nous n’avons pas demandé de visite”, a-t-il dit à l’issue de ses réunions avec des représentants sud-coréens.

Le numéro deux de la diplomatie américaine a toutefois déclaré qu’il était prêt à reprendre à tout moment les discussions avec Pyongyang, ajoutant que les Etats-Unis étaient disposés à se montrer flexibles et à parvenir à un “accord équilibré” avec la Corée du Nord.

Depuis le sommet de Hanoï entre Trump et Kim en février 2019, les discussions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont tombées dans l’impasse.

Hyonhee Shin et Josh Smith; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up