for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Japon: Le bilan des inondations s'alourdit à 44 morts

À Tsunagi, dans la préfecture de Kumamoto. Les inondations, crues et glissements de terrain dus aux pluies torrentielles qui s'abattent depuis trois jours sur l'île de Kyushu, dans le sud-ouest du Japon, ont fait au moins 44 morts, dont 14 pensionnaires d'une maison de retraite. /Photo prise le 6 juillet 2020/REUTERS/Kyodo

TOKYO (Reuters) - Les inondations, crues et glissements de terrain dus aux pluies torrentielles qui s’abattent depuis trois jours sur l’île de Kyushu, dans le sud-ouest du Japon, ont fait au moins 44 morts, dont 14 pensionnaires d’une maison de retraite.

Plus d’un demi-million d’habitants de cette île, la plus méridionale des principales îles du Japon, ont reçu l’ordre d’évacuer et il a également été recommandé à des dizaines de milliers de personnes supplémentaires d’évacuer leur logement dans l’ouest de l’archipel, selon la télévision publique japonaise NHK, qui évoque dix personnes portées disparues.

Alors que les précipitations devraient se déplacer vers l’est d’ici mercredi, le Premier ministre Shinzo Abe a ordonné que les opérations de secours et de sauvetage se poursuivent 24 heures sur 24.

“J’exhorte tous les citoyens à suivre attentivement les informations fournies par les autorités locales et à rester vigilants afin de prendre les mesures nécessaires pour protéger leur vie”, a-t-il déclaré au début d’une réunion d’un groupe de travail gouvernemental dédié.

Le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga, a précisé lors d’une conférence de presse que 40.000 membres des Forces d’auto-défense (SDF), l’armée japonaise, participaient aux opérations de secours, organisées pour respecter les mesures sanitaires nécessaires à la prévention de la propagation du nouveau coronavirus.

Ces inondations sont les plus meurtrières au Japon depuis celles provoquées par le passage du typhon Hagibis, qui avaient fait 90 morts en octobre dernier.

Sakura Murakami, Chang-Ran Kim et Kaori Kaneko; version française Camille Raynaud et Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up