June 30, 2020 / 5:06 AM / a month ago

Trump certainement informé des primes russes en Afghanistan, jugent les démocrates

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a certainement été tenu au courant des informations selon lesquelles la Russie aurait versé des primes aux taliban pour tuer des soldats américains en Afghanistan, comme l’ont rapporté le Washington Post et le New York Times, a estimé mardi l’un des principaux élus démocrates de la Chambre des représentants.

Donald Trump a certainement été tenu au courant des informations selon lesquelles la Russie aurait versé des primes aux taliban pour tuer des soldats américains en Afghanistan, comme l'ont rapporté le Washington Post et le New York Times, a estimé mardi l'un des principaux élus démocrates de la Chambre des représentants. /Photo d'archives/REUTERS/Jonathan Ernst

Des représentants de l’administration Trump ont déclaré que les renseignements obtenus n’avaient donné lieu à aucun consensus au sein des agences américaines et que le président américain n’avait pas été informé de la question.

La Maison blanche, accusée de partager ses informations seulement avec les pairs républicains de Trump, a organisé mardi matin une réunion avec plusieurs élus démocrates de la Chambre des représentants pour les informer du dossier.

A l’issue de ce briefing, le président démocrate de la commission de la Chambre des représentants chargée de la Défense, Adam Smith, a jugé que Donald Trump avait dû au moins être tenu au courant de ces rumeurs, ce que le président américain a formellement démenti sur Twitter dimanche.

“D’après ce que nous avons entendu aujourd’hui, a dit Adam Smith, ce sont des informations dont (a) le président aurait dû être tenu au courant et (b), d’après ce qu’on nous a dit, il l’a été - il me semble qu’il était au courant.”

Smith a précisé que le Pentagone avait envoyé une note aux parlementaires expliquant qu’il ne jugeait pas ces informations “crédibles”.

Mais le président de la commission de défense a souligné que ces informations venaient des services de renseignement et non des militaires et qu’il existait au moins des éléments corroborant l’existence de primes versées par la Russie.

Même si ces preuves ne sont pas concluantes, Adam Smith a jugé troublant que le président américain n’ait même pas été informé de ces informations.

Les services du renseignement américain continuent d’enquêter sur la question, a fait savoir le directeur du Renseignement national.

Quatre sources gouvernementales ont confirmé à Reuters l’existence d’informations classifiées suggérant qu’une unité du service du renseignement militaire russe avait offert des primes à des combattants liés aux insurgés taliban pour tuer des soldats américains et des membres des troupes alliées en Afghanistan.

Le Kremlin a rejeté les informations du New York Times, dénonçant des “mensonges”.

Phil Stewart et Idrees Ali; version française Jean Terzian et Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below